Top Ten Tuesday n°15 – Mes 10 personnages d’enfants préférés

toptentuesday

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire qui consiste chaque semaine à lister 10 livres, 10 auteurs ou autres, selon un thème littéraire défini. Ce rendez-vous a initialement été créé sur le blog The Broke and the Bookish, repris en français dans un premier temps sur le blog d’Iani, puis à partir du 1er septembre prochain par Froggy du blog Frogzine.

Encore une fois, j’ai choisi cette semaine de ne pas suivre le Top Ten de la semaine, le sujet ne m’inspirant pas trop. Je vais à la place vous parler des personnages d’enfants que je préfère dans les livres. J’ai privilégié les personnages qui restent enfants tout au long du roman ou de la série…

Mes 10 personnages d’enfants préférés

1°) Matilda dans Matilda de Roald Dahl : 

Roald_Dahls_MatildaQUENTIN BLAKE

Lien Livraddict

Evidemment, comment ne pas commencer par Matilda, cette petite fille si attachante et espiègle, créée par Roald Dahl ? Et avec les illustrations de Quentin Blake, c’est encore mieux !

2°) Pico et Ana Ana dans Pico Bogue de Dominique Roques & Alexis Dormal :

dormal-pico-bogueALEXIS DORMAL

Lien Livraddict

J’ai découvert cette série de bande dessinée il y a quelques années, et je suis tout de suite tombée sous le charme de Pico et de sa petite sœur Ana Ana (qui a depuis une série à son nom, que je n’ai d’ailleurs toujours pas commencée…). J’aime leurs réflexions naïves, pertinentes et drôles sur la vie et le monde des adultes.

3°) Hortense dans Quatre sœurs de Malika Ferdjoukh : 

Quatre-soeurs-Tome-2-Hortense_facebookCATI BAUR

Lien Livraddict

Comment ça, je cite ce livre à chaque Top Ten Tuesday ? 😉

Parmi la fratrie Verdelaine, ma préférée est sans doute Hortense, la quatrième sœur, qui a 11 ans au début du 1er tome. Sa passion pour les livres y est sûrement pour beaucoup, mais j’aime aussi sa timidité, sa douceur, sa gentillesse, son attention pour les autres. J’aime aussi beaucoup la manière dont Cati Baur l’a dessinée dans son adaptation de la série.

4°) Cerise dans Les carnets de Cerise d’Aurélie Neyret & Joris Chamblain : 

CerisetheendAURÉLIE NEYRET

Lien Livraddict

Les carnets de Cerise est une série de BD que j’aime énormément et dont j’ai dévoré les 3 tomes. J’apprécie les dessins d’Aurélie Neyret aux couleurs magnifiques, les histoires de Joris Chamblain toujours touchantes et originales, les personnages qu’ils ont créés et que j’aime tous : Cerise, sa maman, Line, Erica, Sandra, Mme Desjardins… Ma petite chouchou parmi ceux-ci est évidemment Cerise, qui est intrépide, espiègle, un peu trop curieuse parfois, mais aussi généreuse et attachante.

5°) Scout dans Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur de Harper Lee :

tkam-5Gregory Peck et Mary Badham dans le film
Du silence et des ombres de Robert Mulligan

Lien Livraddict

Scout est le personnage principal du roman de Harper Lee. J’ai beaucoup aimé dans ce roman le fait que l’histoire soit racontée par Scout. Cela donne une touche particulière au roman, et permet de mettre en parallèle le quotidien des enfants et le procès qui secoue leur ville.

6°) Calvin dans Calvin et Hobbes de Bill Watterson :

616564-bill-wattersonbill watterson

Lien Livraddict

Calvin et Hobbes fait partie des BD que j’apprécie le plus. J’apprécie le fait qu’elle allie humour, tendresse et justesse (d’ailleurs, quand j’ai commencé la série Pico Bogue, citée plus haut, je n’ai pas pu m’empêcher de penser à celle de Watterson). Les dessins sont simples mais tellement expressifs… Les réflexions et bêtises des deux personnages principaux, Calvin et son ami imaginaire Hobbes, y sont évidemment pour beaucoup !

7°) Aurore dans Le journal d’Aurore de Marie Desplechin :

des-heros-jeunesse-a-la-douzaine,M133774SOLEDAD BRAVI

Lien Livraddict

Attention, ici, on arrive plutôt à des personnages de jeunes ados, mais je trouve qu’ils avaient quand même leur place dans ce Top Ten ! Notamment Aurore, qui a 13 ans, n’est jamais contente et en veut à la terre entière. Son journal est une vrai pépite, plein d’humour et de réflexions philosophiques sur le sens de la vie. J’ai beaucoup aimé ce personnage, qui m’a un peu fait penser à celui de Bettina dans les Quatre Sœurs de Malika Ferdjoukh : un peu peste par moment, mais finalement touchante, drôle et attachante.

8°) Jonas dans Le Passeur de Lois Lowry :

LUCY KNISLEY

Lien Livraddict

J’aime beaucoup le personnage de Jonas dans Le Passeur de Lois Lowry. Tout au long du roman, on suit son apprentissage auprès du passeur, et on assiste petit à petit à ses découvertes, ses réflexions, mais également ses remises en question du monde dans lequel il vit. C’est un personnage qui m’a beaucoup touchée.

9°) Liesel Meminger dans La voleuse de livres de Markus Zusak :

liesel_meminger_doodle_by_mzylerouge-d7356ypMZY LE ROUGE

Lien Livraddict

Liesel Meminger est le personnage que la Mort suit tout au long du roman La voleuse de livres (mon avis ici). Je me suis tout de suite attachée à cette petite fille orpheline, recueillie par les Hubermann, qui s’avère au fil des pages courageuse et malicieuse.

10°) Kristy, Claudia et Mary-Ann dans Le club des baby-sitters de Ann M. Martin :

518R4TF8QDL._SX328_BO1,204,203,200_illustration des couvertures
Folio Junior : Philipp Munch

Lien Livraddict

Le club des baby-sitters était ma série chouchou quand j’étais enfant, même si je n’en ai finalement lu que très peu de tomes… J’adorais l’ambiance et l’amitié qui existait entre ces amies de 13 ans, et toutes les péripéties qui tournaient autour de leurs séances de baby-sitting. Ma préférée restait quand même Claudia ! 😉

Bonus) Le petit prince dans Le Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry :

lmv-le-petit-princesaint-exupéry

Lien Livraddict

Je ne sais pas si le Petit Prince est réellement un enfant, mais il fait évidemment partie de mes personnages préférés. J’aime sa fragilité, sa curiosité, sa naïveté, et la poésie qui émane de lui à travers les illustrations de Saint-Exupéry…

Et vous, quelles sont vos personnages d’enfants préférés dans la littérature ?

Publicités

Tag – Réseaux sociaux

Ban-tag-RS1

Sita, à travers sa vidéo que je vous invite à aller voir, m’a proposé il y a quelques jours de répondre aux questions du tag Réseaux sociaux. Ce tag consiste à associer un titre de livre à chaque réseau social. Voici donc mes réponses :

Twitter ⇒ Un livre court qu’on a apprécié

« Matin brun » de Frank Pavloff

matin_brun

Ce livre, que j’ai lu il y a de nombreuses années (après vérification dans mon carnet de lecture, c’était en 2004), m’avait beaucoup marquée et je l’ai depuis souvent conseillé. Il ne fait que 12 pages mais il est vraiment percutant. Sorti en 1998 aux Editions Cheyne, il a depuis été vendu à plus d’1,5 million d’exemplaires. Il coûte seulement 2€, donc n’hésitez pas à vous le procurer !

Quatrième de couverture : Charlie et son copain vivent une époque trouble, celle de la montée d’un régime politique extrême : l’Etat Brun. Dans la vie, ils vont d’une façon bien ordinaire : entre bière et belote. Ni des héros, ni de purs salauds. Simplement, pour éviter les ennuis, ils détournent les yeux. Sait-on assez où risquent de nous mener collectivement les petites lâchetés de chacun d’entre nous ?

Lien Livraddict

Facebook ⇒ Un livre massivement recommandé

« The Help » de Kathryn Stockett (« La couleur des sentiments »)

La-couleur-des-sentiments-de-Kathryn-Stockett

Une lecture que tout le monde m’a conseillée pendant des mois et des mois, mais pour laquelle j’ai résisté avec difficulté jusqu’à sa sortie en poche… Une attente que je ne regrette pas puisque ça a été l’une de mes meilleures lectures de ces dernières années !

Quatrième de couverture : Chez les Blancs de Jackson, Mississippi, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine, et qui s’occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. En quarante ans de service, Aibileen a appris à tenir sa langue. L’insolente Minny, sa meilleure amie, vient tout juste de se faire renvoyer. Si les choses s’enveniment, elle devra chercher du travail dans une autre ville. Peut-être même s’exiler dans un autre Etat, comme Constantine, qu’on n’a plus revue ici depuis que, pour des raisons inavouables, les Phelan l’ont congédiée. Mais Skeeter, la fille des Phelan, n’est pas comme les autres. De retour à Jackson au terme de ses études, elle s’acharne à découvrir pourquoi Constantine, qui l’a élevée avec amour pendant vingt-deux ans, est partie sans même laisser un mot. Une jeune bourgeoise blanche et deux bonnes noires. Personne ne croirait à leur amitié; moins encore la toléreraient. Pourtant, poussées par une sourde envie de changer les choses, malgré la peur, elles vont unir leurs destins, et en grand secret écrire une histoire bouleversante.

Lien Livraddict

Tumblr ⇒ Un livre lu avant qu’il ne devienne populaire

« Le combat ordinaire » de Manu Larcenet (4 tomes)

combatordinaire01

Pas facile cette question, surtout lorsque comme moi on attend souvent qu’un livre sorte en poche avant de l’acheter… Je me suis donc concentrée sur les BD, que régulièrement j’achète et/ou lis dès leur sortie. Et parmi les BD que j’ai lues rapidement après leur sortie ET qui sont devenues populaires, je crois que « Le combat ordinaire » de Manu Larcenet est la plus évidente. Le premier tome est sorti en 2003 a priori, et j’ai dû le lire cette année-là ou en 2004. C’est l’une de mes BD préférées, et je ne me lasse jamais de la relire.

Quatrième de couverture : Marco a quitté Vélizy pour la campagne. Il a quitté son psy parce qu’il trouve qu’il va mieux. Il a quitté son boulot de reporter parce qu’il en a marre de photographier “des cadavres exotiques ou des gens en passe de le devenir”. […] “C’est l’histoire d’un photographe fatigué, d’une fille patiente, d’horreurs banales et d’un chat pénible”, écrit Larcenet.

Lien Livraddict

Et « Les vieux fourneaux » de Lupano et Cauuet, si tu deviens « populaire » d’ici quelques mois ou années (ce que tu mérites), promis je te citerai dans un prochain tag ! (LISEZ-LE !)

MySpace ⇒ Un livre dont on n’arrive pas à se souvenir si on l’a apprécié

 « La délicatesse » de David Foenkinos

la-delicatesse

Un livre pour lequel je suis bien embêtée, puisque je suis incapable de dire si je l’ai apprécié ou non… J’en garde un bon souvenir, je l’ai d’ailleurs conseillé à quelques personnes, mais récemment je suis retombée sur une conversation écrite juste après l’avoir fini, dans laquelle j’indique que j’ai eu du mal à le finir et qu’il m’a beaucoup déçue. Étrange donc, j’étais pourtant persuadée de l’avoir apprécié. Mais peut-être est-ce dû à son adaptation ciné, puisque je sais que j’ai beaucoup aimé ce film (en partie grâce aux acteurs et à la superbe BO d’Emilie Simon). Oserai-je le relire pour vérifier cela ?

Quatrième de couverture : Tout va pour le mieux pour la belle et discrète Nathalie jusqu’au jour où elle perd l’homme qu’elle aime dans un accident. Elle sort de son deuil d’une façon inattendue, par un baiser anodin avec un collègue de travail qui n’avait a priori rien pour lui plaire.

Lien Livraddict

Instagram ⇒ Un livre avec une belle couverture

 « To Kill a Mockingbird » de Harper Lee (« Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur »)

5999978df61cb17c7a7d8107a361ef51

Bon, j’ai évité de citer des BD, sinon ça aurait été de la triche… Je cite donc un roman en version originale, puisqu’en général les couvertures françaises ne sont pas franchement folichonnes. J’ai acheté cette édition de « To kill a mockingbird » de Harper Lee il y a quelques années (de chez Grand Central Publishing), car c’est un de mes livres préférés, et je trouve cette couverture à la fois simple et magnifique, parfaite pour ce superbe roman donc.

Quatrième de couverture : Dans une petite ville d’Alabama, au moment de la Grande Dépression, Atticus Finch élève seul ses deux enfants, Jem et Scout. Homme intègre et rigoureux, cet avocat est commis d’office pour défendre un Noir accusé d’avoir violé une Blanche. Celui-ci risque la peine de mort.

Lien Livraddict

YouTube ⇒ Un livre qu’on aimerait voir en film

« La ballade de Lila K » de Blandine Le Callet

blandine-le-callet-la-ballade-de-lila-k

Pour le moment, vu le nombre d’adaptations de livres en cours ou prévues, j’aimerais plutôt qu’on laisse un peu les livres tranquilles pour tout vous dire… (Je ne rigole pas, je viens de regarder mes livres ou BD préférées pour piocher dedans, et tout a déjà une adaptation en cours ou réalisée : « Harry Potter », « Le combat ordinaire », « Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur », « Le passeur », les Jane Austen, « Jane Eyre », « Persepolis », « La jeune fille à la perle » et j’en passe…) Mais pour répondre à ce tag, je dirais donc « La ballade de Lila K » de Blandine Le Callet. Parce que j’ai dévoré ce roman, parce que je trouve qu’on en a pas assez parlé et parce qu’un roman d’anticipation comme celui-ci, français et publié chez Stock qui plus est, ça n’est pas si courant que ça il me semble.

Quatrième de couverture : Une jeune femme, Lila K., fragile et volontaire, raconte son histoire. Un jour, des hommes en noir l’ont brutalement arrachée à sa mère, et conduite dans un Centre, mi-pensionnat mi-prison, où on l’a prise en charge. Surdouée, asociale, Lila a tout oublié de sa vie antérieure. Son obsession : retrouver sa mère, recouvrer sa mémoire perdue. Commence alors pour elle un chaotique apprentissage, au sein d’un univers étrangement décalé, aseptisé, où les livres n’ont plus droit de cité…

Lien Livraddict

Goodreads ⇒ Un livre qu’on n’aura de cesse de recommander

« The Giver » de Lois Lowry (« Le Passeur »)

the-giver

Je crois qu’effectivement c’est le livre que j’ai le plus recommandé de ma vie. Il est juste parfait… Et je vous mets sa belle couverture en langue anglaise (de chez Bantam Books), plutôt que celle de L’Ecole des Loisirs que je n’ai malheureusement jamais trouvée très jolie (oui, même la nouvelle édition de 2011)…

Quatrième de couverture : Le monde dans lequel vit Jonas est bien éloigné du nôtre : une société où la notion d’individu n’existe pas. Plus surprenant encore : ses membres ne ressentent rien. Ni amour ni haine viennent bousculer leur quotidien. Les gens ne meurent pas non plus. Ils sont « élargis ». Tout comme le héros de cette histoire – un garçon de douze ans – le jeune lecteur brûlera de savoir ce qui se cache derrière ce terme si obscur.

Lien Livraddict

Merci donc Sita pour ce tag dans lequel j’ai tout de même réussi à placer pas mal de mes livres préférés !

Et si ça leur fait plaisir et si elles ont le temps, je propose à Soundandfury, Touloulou, Tachas (son article ici), Melleaurel (son article ici) et Felina de répondre à ce tag.

Bonnes lectures à vous !

Top Ten Tuesday n°4 – Les 10 livres à lire cet automne

1

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français sur le blog d’Iani.

 

Les 10 livres à lire cet automne :

 

1°) « Little Women » de Louisa May Alcott (« Les quatre filles du Dr March ») : 

Ce livre, je l’ai commencé il y a plusieurs années, puis abandonné, puis repris, puis abandonné… Il est donc temps que je le reprenne et que je le finisse enfin ! Je l’avais acheté à l’époque en anglais, car j’avais entendu pas mal de critiques sur les traductions françaises qui existaient de ce roman. Par exemple, sachez que le père des quatre sœurs n’est en fait pas un docteur mais un pasteur…

Lien Livraddict

Quatre jeunes filles doivent surmonter les difficultés de la vie quotidienne, car leur père est à la guerre et leur mère est très occupée. Les petits problèmes de tous les jours n’auront pas raison de la grande affection qui unit la famille.

2°) « Agnès Grey » d’Anne Brontë :

Comme je le disais dans mon précédent Top Ten, j’ai l’intention de continuer cet automne ma lecture de l’oeuvre des sœurs Brontë. Pour information, Anne Brontë s’est inspirée de sa propre expérience en tant que gouvernante pour écrire ce roman.

Lien Livraddict

Élevée au sein d’une famille unie mais pauvre – qui n’est pas sans rappeler la fratrie Brontë -, Agnès Grey, 18 ans, fille d’un pasteur d’un village du nord de l’Angleterre, décide de tenter sa chance dans le monde en se faisant gouvernante. Trop discrète et inexpérimentée, elle est vite confrontée à la dure réalité dès son arrivée chez la famille Bloomfield.
Désarmée face à l’indiscipline des enfants gâtés dont elle a la garde, et à l’indifférence cruelle des adultes, elle est renvoyée au bout de quelques mois. Sans désemparer, et dans l’obligation de subvenir à ses besoins, elle trouve alors un emploi chez les Murray. Les jours passent, avec leur lot de monotonie et de difficultés, jusqu’à l’arrivée du nouveau pasteur, Mr Weston…
Chronique réaliste à la première personne, non dénuée de satire, « Agnes Grey » est largement inspiré de l’expérience de gouvernante d’Anne Brontë dans l’Angleterre provinciale de son siècle, tout comme « Jane Eyre » de sa soeur Charlotte.

3°) « Les deux tours » de J.R.R. Tolkien : 

J’ai lu et relu le 1er tome du « Seigneur des anneaux » ces dernières années, mais je n’ai jamais commencé le 2nd tome. Cet automne sera donc l’occasion de m’y mettre je l’espère !

Lien Livraddict

!! Attention aux spoilers pour ceux qui n’ont pas lu le premier tome !!

Le royaume de Gondor s’arme contre Sauron, le seigneur des ténèbres, qui veut asservir tous les peuples libres, hommes et elfes, nains et Hobbits. Mais la vaillance des soldats de Minas Tirith ne peut rien contre la puissance maléfique de Mordor. Un fragile espoir, toutefois, demeure : le Porteur de l’Anneau s’approche de la montagne où brûle le feu du destin, seul capable de détruire l’Anneau Unique et de provoquer la chute de Sauron…

4°) « La haine de l’arbre n’est pas une fatalité » d’Alain Baraton : 

J’aime beaucoup Alain Baraton, et notamment les conseils de jardinage et informations diverses sur les plantes qu’il donne le samedi et le dimanche matin sur France Inter. Et j’aime aussi beaucoup les arbres, qui malheureusement ne sont pas toujours suffisamment protégés par les aménageurs… Je pense que l’automne sera une très bonne période pour cette lecture !

Lien Livraddict

Il y a dans notre société de nombreuses raisons de s’indigner. Ce qui révolte Alain Baraton, qui aime passionnément les arbres, ce sont les multiples outrages que les hommes font subir à ces végétaux exceptionnels. Dans cet ouvrage en forme de pamphlet, il plaide, avec la véhémence et l’humour qu’on lui connaît, pour qu’enfin les arbres soient respectés et protégés. Pour qu’enfin on les considère non pas comme des morceaux de bois inertes, mais comme des êtres vivants dont le rôle est primordial pour la beauté et la préservation de notre environnement, pour notre santé et pour notre équilibre.

5°) « Mort à Devil’s Acre » d’Anne Perry :

J’ai commencé la série des « Charlotte et Thomas Pitt » il y a plusieurs années, mais je m’étais arrêtée au 6ème tome. Il est donc temps que je reprenne cette série. J’ai beaucoup de tendresse pour ces romans, car ce sont eux qui m’ont ouverte aux récits se déroulant au 19ème siècle en Angleterre, et m’ont donc fait faire de très belles découvertes littéraires…

Lien Livraddict

Le corps émasculé d’un médecin d’apparence respectable est retrouvé dans le quartier mal famé de Devil’s Acre. Thomas Pitt, appelé pour mener l’enquête, découvre que ce crime abominable est semblable au meurtre d’un autre homme découvert quelques jours auparavant. Mais le lien entre les deux hommes semble inexistant. Les choses ne s’arrangent pas quand le corps d’un Lord est retrouvé à son tour.

6°) « Amok » et « Lettre d’une inconnue » de Stefan Zweig :

Je pense continuer ma lecture des romans de Stefan Zweig cet automne avec « Amok », qui est suivi dans mon édition du Livre de Poche de « Lettre d’une inconnue ». J’espère apprécier autant ces romans que mes précédentes lectures de l’écrivain autrichien.

Lien Livraddict 

La passion en ce qu’elle a d’irrésistible et de semblable à la folie : c’est le thème central de ces trois récits publiés en 1922 par le grand écrivain autrichien, auteur du « Joueur d’échecs » et de « La Confusion des sentiments ». L' »amok », en Malaisie, est celui qui, pris de frénésie sanguinaire, court devant lui, détruisant hommes et choses, sans qu’on puisse rien faire pour le sauver. Le narrateur rencontre sur un paquebot un malheureux en proie à cette forme mystérieuse de démence. Histoire encore d’une folie, d’une passion – d’un amour fou, cette fois – que la « Lettre d’une inconnue » reçue par un romancier à succès. Mais la passion peut faire de l’homme dominateur et méprisant un être humilié et ridiculisé : c’est le thème du troisième de ces récits, La Ruelle au clair de lune.

7°) « Attachments » de Rainbow Rowell :

C’est un livre que j’ai acheté il y a quelques mois mais que je n’ai toujours pas commencé. Vus les avis que j’ai pu lire sur internet concernant les romans de cette auteure, j’espère me régaler en lisant ce livre..

Lien Livraddict

Lincoln, gentil geek aux faux airs d’Harrison Ford, travaille dans une entreprise où son rôle consiste à contrôler les e-mails des employés. C’est ainsi qu’il parcourt les échanges de Jennifer et Beth, deux copines aussi impayables qu’attachantes. Sans même l’avoir vue, Lincoln va tomber amoureux de Beth. Mais comment lui déclarer sa flamme sans passer pour un fou ? Surtout que la jeune femme semble avoir un faible pour un « inconnu » qui travaille dans le même immeuble

 

8°) « Allegiant » de Veronica Roth (« Divergent, tome 3 ») :

J’ai lu le second tome de cette série cet été, et cet automne me semble donc une bonne saison pour clore cette série !

Lien Livraddict

!! Attention aux spoilers pour ceux qui n’ont pas lu les premiers tomes !!

Tris et ses alliés ont réussi à renverser les Érudits. Les sans-faction mettent alors en place une dictature, imposant à tous la disparition des factions. Plutôt que de se plier à ce nouveau pouvoir totalitaire, Tris, Tobias et leurs amis choisissent de s’échapper. Le monde qu’ils découvrent au-delà de la Clôture ne correspond en rien à ce qu’on leur a dit. Ils apprennent ainsi que leur ville, Chicago, fait partie d’une expérience censée sauver l’humanité contre sa propre dégénérescence. Mais l’humanité peut-elle être sauvée contre elle-même ?

9°) « A Christmas Carol » de Charles Dickens (« Un chant de Noël »/ »Le drôle de Noël de Scrooge ») :

Cela pourrait être une lecture d’hiver plutôt que d’automne, mais je pense le lire en décembre pendant la période de préparation des fêtes, donc nous serons encore en automne. Je triche un peu car je ne l’ai pas encore acheté, mais je compte le faire prochainement.

Lien Livraddict

Le soir de Noël, un vieil homme égoïste et solitaire choisit de passer la soirée seul. Mais les esprits de Noël en ont décidé autrement. L’entraînant tour à tour dans son passé, son présent et son futur, les trois spectres lui montrent ce que sera son avenir s’il persiste à ignorer que le bonheur existe, même dans le quotidien le plus ordinaire.

10°) « Gatsby le magnifique » ou « Tendre est la nuit » de Francis Scott Fitzgerald :

    couv51273859

Et enfin, j’ai promis à Tachas que j’essaierai de lire un roman de Francis Scott Fitzgerald avant la fin de l’année, ce sera donc sans doute « Gatsby le magnifique » ou « Tendre est la nuit ». De plus, je viens de me rendre compte que le titre du second roman est inspiré d’un poème de John Keats, dont un recueil m’attend justement sur mes étagères.

Liens Livraddict

« Gatsby le magnifique » : New-York, années folles… Dans sa somptueuse demeure de Long Island, Jay Gatsby organise de fastueuses réceptions où les invités se pressent en foule. Mais leur hôte ne cherche à éblouir qu’une seule personne : Daisy Buchanan. Elle est élégante, riche, séduisante, mais elle est la femme d’un héritier millionnaire… Avec ce texte devenu un classique, Fitzgerald, sur un air de jazz et une coupe de champagne à la main, met à nu le Rêve américain et écrit l’un des plus beaux romans du XXe siècle, ici présenté dans la traduction de référence, par Jacques Tournier.

« Tendre est la nuit » est l’histoire, largement autobiographique, de la décomposition d’un être fait pour être aimé, trop romantique pour pouvoir résister à son époque, trop tendre, malgré son apparente désinvolture, pour savoir sagement vieillir. C’est plus particulièrement l’histoire de l’amour de Dick et de Nicole, dont nous faisons connaissance à travers les yeux émerveillés d’une jeune actrice qui ne résiste pas au charme de Dick. Ce couple très uni cache un secret. Nicole a été soignée par Dick, médecin psychiatre. L’amour qu’elle a porté à Dick a fait de leur union une nécessité. Un jour viendra pourtant où ils devront se séparer… Mais le lecteur aura vécu avec eux les plus belles années d’une vie de loisir rendue magique par la richesse, les voyages. C’est un extraordinaire témoignage sur la vie d’entre les deux guerres qui nous est offert, un témoignage qui ne va pas sans une douloureuse nostalgie, un livre ensorcelé. Ce roman domine, avec « Gatsby le Magnifique », l’oeuvre de Francis Scott Fitzgerald, l’émouvant représentant de la fameuse « génération perdue ».

J’aurais également pu ajouter à ce Top Ten les relectures en anglais que je compte faire cet automne de romans que j’aime beaucoup : « To kill a mockingbird » de Harper Lee (« Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur »), « Girl with a pearl earring » de Tracy Chevalier (« La jeune fille à la perle »), « Jane Eyre » de Charlotte Brontë, « The catcher in the rye » de J. D. Salinger (« L’attrape-cœurs ») et bien sûr la série des « Harry Potter » que j’ai récemment rachetée en anglais.

5999978df61cb17c7a7d8107a361ef51     girl_pearl_earring     9780007382460_p0_v3_s260x420     3076999352_d074941646

16

Sur ce, bonnes lectures à vous !

Top Ten Tuesday n°3 – Les 10 auteurs dont je n’ai lu qu’un seul livre mais dont j’aimerais découvrir d’autres livres

1

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français sur le blog d’Iani.

Les 10 auteurs dont je n’ai lu qu’un seul livre

mais dont j’aimerais découvrir d’autres livres :

1°) Anne Brontë

Parce que j’aime beaucoup le travail des sœurs Brontë et que pour le moment je n’ai lu qu’un livre d’Anne, « La locataire de Wildfell Hall« , que j’avais beaucoup aimé. Le prochain livre que je lirai d’elle sera sûrement « Agnes Grey« , que je possède déjà.

Et en parallèle je continuerai à découvrir les livres de ses sœurs : « L’hôtel Stancliffe« , « Villette » et « Shirley » de Charlotte (dont j’ai déjà lu « Jane Eyre » et « Le professeur« ) et les « Poèmes » d’Emily (dont j’ai déjà lu « Les hauts de Hurle-vent« ). « Le monde du dessous« , écrit à huit mains avec leur frère Branwell, me tente également.

2°) Emile Zola

D’Émile Zola, je n’ai lu que « Germinal« , mais ce roman m’a tellement marquée que je ne peux pas me contenter de cela. Je pense que le prochain que je lirai de cet auteur sera « Au bonheur des dames« , même si je ne respecte pas vraiment l’ordre de sa série (j’ai mal commencé en même temps !).

3°) Elizabeth Gaskell

Je n’ai lu d’Elizabeth Gaskelle que « Nord et Sud » (ma chronique est ici), que j’avais beaucoup aimé. J’ai déjà sur mes étagères un autre de ses romans, « Les amoureux de Sylvia« , que je lirai sans doute très prochainement. Mais ses autres romans « Cranford« , « Femmes et filles« , « Les confessions de Mr. Harrison » et « Mary Barton » me tentent également beaucoup. Enfin, sa biographie de Charlotte Brontë sera sans doute également l’un de mes prochains achats.

4°) William Shakespeare :

De Shakespeare, je n’ai lu que « Roméo et Juliette« , que j’avais étudié au collège. Malgré le plaisir que j’avais pris à lire cette pièce, je n’ai jamais poussé plus loin et lu d’autres de ses ouvrages. Je pense que je commencerai par « Othello« , « Hamlet » ou « Macbeth« .

5°) J.R.R. Tolkien :

De la série du « Seigneur des anneaux« , je n’ai pour l’instant lu que le tome 1, « La communauté de l’anneau« . J’ai les tomes 2 et 3 dans ma pile à lire, et je compte donc les lire rapidement. Une fois finie cette série, je pense que je lirai également « Bilbo le Hobbit« , et sans doute également ses autres écrits sur la Terre du Milieu…

6°) Jean-Claude Mourlevat :

J’ai découvert Jean-Claude Mourlevat il y a quelques années, avec son roman jeunesse « Le combat d’hiver« , qui m’avait agréablement surprise. Depuis, j’ai donc bien envie de découvrir d’autres romans de cet auteur, notamment « Le chagrin du roi mort » qui m’attend sur mes étagères.

7°) Martin Winckler :

Son livre « Le chœur des femmes » m’avait beaucoup marquée l’année dernière. Depuis, j’ai acheté un autre de ses livres, « La vacation« , que je lirai sans doute prochainement. Ses autres écrits me tentent aussi énormément, notamment  « La maladie de Sachs » ou « Les trois médecins« .

A noter que Martin Winckler est également médecin généraliste (d’où les thématiques de ses livres) et blogueur.

8°) Didier Decoin :

J’avais découvert et apprécié son roman « Une Anglaise à bicyclette » (ma chronique ici) à sa sortie en 2011. Marquée par son écriture, j’ai depuis acheté « La femme de chambre du Titanic« , qui attend que je le lise. Deux autres de ses romans, « Est-ce ainsi que les femmes meurent ? » (dont le film « 38 témoins » de Lucas Belvaux est adapté) et « La pendue de Londres« , me tentent également.

9°) Kaoru Mori :

De cette auteure japonaise de mangas, je n’ai pour l’instant lu que le 1er tome de « Bride stories« , manga que je trouve magnifiquement dessiné. J’ai acheté dernièrement le 2ème tome, que je compte lire très prochainement.

Ensuite, j’ai l’intention de découvrir sa précédente série, « Emma« .

10°) Dennis Lehane :

Et enfin je termine sur l’auteur de thrillers Dennis Lehane, dont je n’ai pour l’instant lu que « Shutter Island » (dont la chronique fût ma 1ère sur ce blog), mais quelle lecture ! Ce roman m’avait beaucoup marquée (ainsi que le film de Martin Scorsese qui en a été adapté) et décidée à lire ses autres romans un à un.

Quatre ans après, je n’ai pas vraiment suivi mon idée, mais je compte bien continuer la lecture de ses romans en commençant par la série des « Kenzie & Gennaro« , dont l’un des tomes, « Gone Baby Gone« , a été adapté au cinéma il y a plusieurs années par Ben Affleck. C’est également Dennis Lehane qui a écrit le roman « Mystic River« , adapté lui par Clint Eastwood.

A noter que les romans de cet auteur se déroulent toujours dans la ville de Boston.

Sur ce, bonnes lectures à vous !

Top Ten Tuesday n°1 – 10 univers que les livres m’ont donné envie de découvrir

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français sur le blog d’Iani.

Voici donc pour ma première participation :

Les 10 endroits ou univers que les livres m’ont donné envie de découvrir :

1°) Poudlard (ou Hogwarts en version originale, je trouve que cela sonne mieux…) et le Chemin de Traverse, dans la série « Harry Potter » de J. K. Rowling :

Le château de Poudlard dans les films Harry Potter

Parce que les différents tomes de la série Harry Potter sont les seuls à ce jour que je peux lire et relire chaque année sans m’en lasser, parce que sans eux je ne pense pas que je lirais autant aujourd’hui, et surtout parce que J. K. Rowling est parvenue dans ses livres à faire de Poudlard un personnage à part entière, avec son histoire (« L’histoire de Poudlard« , livre fétiche d’Hermione…), ses habitants (les elfes, les statues, les armures qui s’animent quand il le faut, les fantômes et même les professeurs, qui ne semblent pas avoir de vie en dehors de cette école…), ses alentours (la Forêt Interdite pas si interdite que ça, le Lac et ses habitants, les pelouses, les serres, le terrain de Quidditch, Pré-au-Lard…), ses pièces merveilleuses (la Grande Salle, les dortoirs dans lesquels je rêve de dormir, les salles communes, le bureau de Dumbledore, la Salle sur Demande, les escaliers qui bougent, la bibliothèque (!)…) et toutes les histoires qui lui sont reliées (la Chambre des Secrets, l’histoire des quatre fondateurs de l’école et des Quatre Maisons, et tout ce que l’on trouve dans les 7 tomes).

2°) L’Angleterre georgienne, victorienne ou édouardienne, dans de nombreux romans (J’ai fait des recherches wikipédiennes pour éviter de dire des bêtises, car je ne suis pas trop spécialiste et que j’ai encore parfois du mal à différencier ces époques.. Je pense quand même être parvenue à cerner la période dont je parle, soit entre la fin du 18ème siècle et les premières décennies du 20ème siècle) :

Sylvia Pankhurst, fille d'Emmeline, une des premières suffragettes

Alors je sais, ce n’est pas vraiment un univers propre à un livre en particulier, mais comme cette période se retrouve dans beaucoup de mes livres préférés, je ne pouvais pas ne pas la citer. J’aime la première de ces trois périodes car elle me rappelle « L’innocence » de Tracy Chevalier, qui se déroule à Londres à l’époque de la Révolution Française, les romans de Jane Austen, publiés entre 1811 et 1818 pour l’essentiel, et « Prodigieuses créatures« , encore une fois de Tracy Chevalier, qui se déroule cette fois-ci sur la côte du Dorset à partir des années 1810.

La seconde période, qui se déroule de 1837 à 1901, évoque pour moi les romans des sœurs Brontë, « Nord et Sud » d’Elizabeth Gaskell et la série « Charlotte et Thomas Pitt » d’Anne Perry.

Enfin, dans les romans « Le récital des anges » de Tracy Chevalier et « Une Anglaise à bicyclette » de Didier Decoin, on observe la fin du règne de la Reine Victoria, et donc le début de la période édouardienne (qui sera courte)… J’aime cette période durant laquelle les suffragettes se sont battues pour obtenir le droit de vote. Emmeline Pankhurst et ses filles, figures du mouvement, sont d’ailleurs présentes ou citées dans « Le récital des anges » et dans « Une Anglaise à bicyclette ». J’aime le fait que tous ces romans décrivent, sur plus d’un siècle, l’évolution lente mais certaine du statut des femmes dans la société britannique.

3°) La Vill’Hervé des sœurs Verdelaine, dans la série « Quatre sœurs » de Malika Ferdjoukh :

La Vill'Hervé dessinée par Cati Baur dans la bande dessinée adaptée du premier tome

La maison des romans « Quatre sœurs » de Malika Ferdjoukh… Pas vraiment un univers là non plus, mais plutôt une propriété perdue sur une falaise face à l’Atlantique, et dans laquelle vivent les cinq sœurs Verdelaine. Cette maison est vraiment un endroit qui donne envie d’y vivre, à la fois douillet et gothique (il y a une sorte de fantôme dans le jardin quand même !). Durant ma lecture du tome 1 et de la bande dessinée adaptée, j’ai adoré partager le quotidien des cinq sœurs dans leur cuisine (dans laquelle il y a toujours quelqu’un en train de cuisiner des confitures, du gâteau aux noix ou encore de la crème de marrons…), leur salon (ainsi qu’Hortense et ses livres, Bettina et son ordinateur, Charlie et ses factures…), leurs chambres auxquelles on accède grâce au superbe escalier rebaptisé le « Macaroni », ou encore le jardin, lieu de nombreuses péripéties pour la jeune Enid…

4°) Ingary, dans « Le château de Hurle » de Diana Wynne Jones :

Le château ambulant de Hauru dans le film de Miyazaki

Le royaume magique du roman de Diana Wynne Jones (« Howl’s moving Castle » en VO), adapté en film par Miyazaki sous le titre « Le Château ambulant« , et dans lequel on suit Sophie Hatter, jeune créatrice de chapeaux au sein de la ville de Market Chipping, et dont la vie est bouleversée par sa rencontre avec le magicien Hurle/Howl/Hauru (français/anglais/film). J’ai adoré suivre les aventures de ces deux personnages, particulièrement lorsqu’elles se déroulent dans le château ambulant de ce dernier. Il faut dire que ce château est un monde à lui tout seul, permettant aux personnages de se rendre à quatre endroits différents du royaume sans même se déplacer…

5°) Le collège à Oxford, Bovlangar et Svalbard, dans la série « Les Royaumes du Nord » de Philip Pullman :

Lya et Iorek Byrnison dans l'adaptation ciné de Chris Weitz

Bien que je n’ai lu que le premier tome de cette série, j’ai adoré y suivre Lyra dans ses découvertes… Mais l’élément qui reste à mes yeux le plus intéressant dans l’univers créé par Philip Pullman, ce sont sans doute les dæmons, ces êtres représentés sous forme animale, et qui sont associés à la naissance à chaque individu et leur sont attachés par un lien invisible. J’ai beaucoup aimé cette incarnation de l’âme des personnages, du Pantalaimon de Lyra au Stelmaria de Lord Asriel, en passant par le singe horrible de Mme Coutler…

6°) Le Japon imaginaire  de la série de roman « Le clan des Otori » de Lian Hearn :

La carte des Trois Pays imaginés par Lian Hearn

Parce que dans le seul tome que j’ai pour l’instant lu, j’ai déjà pris plaisir à suivre Takeo et Shigeru Otori dans leurs aventures au sein des Trois Pays dirigés chacun par un clan différent : le Pays de l’Est des Tohan, le Pays du Milieu des Otori et le Pays de l’Ouest des Seishuu. Parce que ce Japon, qui s’inspire du Japon féodal du 16ème siècle du point de vue de sa structure en classes, m’a souvent fait penser au film « Princesse Mononoké » de Hayao Miyazaki que j’aime énormément. Parce que j’ai adoré imaginer le plancher rossignol et aller en voir de vrais en vidéo sur internet (ici par exemple).

7°) Le Québec de l’entre-deux-guerres, dans la bande dessinée « Magasin Général » de Loisel et Tripp :

Une planche extraite de la bande dessinée de Loisel et Tripp

Parce que j’ai aimé observer le village de Notre-Dame-des-Lacs évoluer pendant 7 tomes, autour de Marie, Serge et les autres. Parce qu’on y suit Marie pendant une courte durée dans le Montréal des années folles… Parce que j’ai aimé observer en quoi les décisions prises par Marie à la suite du décès de son mari vont petit à petit bouleverser les habitudes du village.

Edit : j’ai un peu de mal à cerner l’époque de cette BD finalement. Sur quelques sites marchands, on parle des années 40, mais sur son site Loisel parle des années 20. Je penche donc vers les années folles…

8°) Eckmül, et plus largement la planète Troy, dans la bande dessinée « Lanfeust de Troy » d’Arleston et Tarquin :

Vue sur la ville d'Eckmül dans la bande dessinée de Tarquin et Arleston

Parce que tout au long de cette série, j’ai adoré suivre Lanfeust et ses compagnons C’ian, Cixi, Hébus et Nicomède dans les rues de la ville d’Eckmül, et plus largement dans tous les territoires de la planète Troy. Ses aventures extraordinaires racontées avec un ton très drôle et toujours beaucoup d’ironie m’ont suivie pendant plusieurs années.

J’aime l’idée que chaque habitant y ait un pouvoir distinct, qu’il soit utile ou non (par exemple avoir le pouvoir de changer la couleur des pierres, comme le dit très bien Tarquin dans cette interview). Pour la petite histoire, sachez que la ville d’Eckmül tire son nom du Phare maritime d’Eckmühl, situé sur la Pointe de Saint-Pierre à Penmarc’h, dans le Finistère. 

9°) Le Delft du 17ème siècle, dans « La jeune fille à la perle » de Tracy Chevalier :

La ville de Delft vue par le peintre Vermeer, dans son tableau "Vue sur Delft"

Parce que j’ai aimé voir vivre cette ville dans ce roman, y découvrir la vie quotidienne des deux communautés principales : les Protestants et les Catholiques. Parce que j’ai aimé suivre Griet dans ses activités quotidiennes au marché, à la maison ou à l’église, et découvrir avec elle l’atelier du peintre Vermeer. Parce que j’ai adoré entrer dans l’univers créatif de ce peintre qui a peint de si beaux tableaux.

10°) Et enfin… La terre du Milieu, dans la série « Le Seigneur des Anneaux » de J. R. R. Tolkien :

Carte de la Terre du Milieu créée par Tolkien dans son œuvre

Parce que même si je n’en ai lu que le premier tome, je suis déjà sous le charme de l’univers créé par Tolkien. Parce que je suis admirative devant le monde qu’il est parvenu à créer, avec ses langues, ses légendes, ses peuples et ses territoires. Parce que je suis quasiment sûre que je vais aimer les deux prochains tomes quand je les lirai…