C’est lundi, que lisez-vous ? #35

Le rendez-vous C’est lundi, que lisez-vous ? est actuellement géré par Galleane. Le principe est de répondre chaque semaine à trois questions sur nos lectures passées, du moment et prévues.

C'est lundi

Cela faisait trois semaines que je n’avais pas publié de C’est lundi, que lisez-vous ?, voici donc un petit récapitulatif…

Qu’ai-je lu durant les trois dernières semaines ?

couv51497194    couv59865394    couv39541043

  • Orange, tomes 2, 3 et 4 d’Ichigo Takano : Une série manga que je découvre avec plaisir. J’ai beaucoup aimé les personnages et leur amitié, ainsi que l’intrigue amoureuse entre Naho et Kakeru que j’ai trouvée touchante. Je lirai avec plaisir le tome 5 (et dernier a priori) quand il sortira !

couv51121438    couv29102120    couv53199080

  • Emma, tome 4 de Kaoru Mori : Je continue ce manga de Kaoru Mori avec plaisir (il ne me reste plus qu’un tome de cette série), j’ai d’ailleurs apprécié le fait que l’intrigue avance nettement dans ce tome-ci, et que les personnages secondaires soient toujours aussi présents. J’ai hâte de savoir ce qu’il va advenir d’Emma et William dans le 5ème et dernier tome.
  • Il était une fois en France, tome 6 : La terre promise de Fabien Nury et Sylvain Vallée : Là encore, une série qui se clôt avec ce 6ème tome. J’ai beaucoup aimé cette série historique, et je suivrai avec attention les prochaines publications des auteurs (j’ai d’ailleurs déjà acheté la dernière BD de Nury, Comment faire fortune en juin 40, que j’ai hâte de commencer).
  • Bride stories, tome 7 de Kaoru Mori : Vous remarquerez que là encore, j’essaie de me mettre à jour dans mes séries, puisqu’il s’agit du dernier tome publié de cette série de mangas. J’ai encore une fois retrouvé avec plaisir le trait de Kaoru Mori et ses personnages intrigants et attachants. J’avais peur qu’Amir et Karluk me manquent, mais finalement les nouveaux personnages qui font leur apparition dans ce tome sont très intéressants, et j’ai hâte d’en découvrir plus sur eux…

couv75444664     couv33591624

  • L’armée des ombres de Joseph Kessel : Cela faisait longtemps que je souhaitais lire un livre de Joseph Kessel, et ce titre en particulier ne m’a pas déçue. J’ai été happée par ces histoires de la Résistance et j’ai suivi avec plaisir et avidité le parcours de ces hommes et femmes si courageux. J’ai aimé le fait que l’auteur nous fasse entrer dans le « quotidien » de ces Résistants, en ne nous épargnant aucun détail : la séparation des siens, la suspicion permanente, les précautions que cela impose, les planques interminables, la peur, la torture, la souffrance, l’emprisonnement, le sacrifice, la mort, mais également la profonde amitié qui se lie parfois entre ces êtres. Un très beau roman que je conseille à tout le monde.
  • Bonjour tristesse de Françoise Sagan : Un roman que je souhaitais lire depuis longtemps mais qui m’a un peu déçue. Bien que j’aie essayé de me remettre dans le contexte de l’écriture de ce roman, du point de vue de l’émancipation des femmes de l’époque notamment, je n’ai pas vraiment accroché à ce roman, et certains aspects de la personnalité de la narratrice m’ont même énervée. Cela dit, je suis contente d’avoir enfin lu ce classique.

couv48911555     couv2808310     couv42593891

  • Communardes ! Les éléphants rouges de Wilfrid Lupano et Lucy Mazel : Une BD que j’ai beaucoup aimée, à la limite du coup de cœur ! J’ai vraiment adoré le travail de Lucy Mazel, son dessin est coloré et chaud et m’a fait penser par moments à la série des Carnets de Cerise. J’ai également trouvé le sujet très intéressant, car je n’étais pas forcément au fait des revendications féministes émises par les femmes durant la Commune de Paris. Je lirai je pense avec plaisir le 2ème tome, même si le dessinateur n’est pas le même.
  • Blast, tome 1 de Manu Larcenet : Une lecture que je repoussais depuis longtemps, car même si j’aime beaucoup Manu Larcenet, j’avoue que cette BD m’effrayait un peu. Je suis finalement ravie de m’être enfin lancée, car j’ai énormément aimé cette lecture. L’histoire est torturée et poignante, mais comme c’est beau et bien construit ! Les dessins sont émouvants, parfois dans le style de Larcenet dont j’avais l’habitude, parfois plus abstraits et tellement parlants et expressifs… J’ai également beaucoup aimé l’intégration des dessins en couleur des enfants de Larcenet, j’ai trouvé cela très bien trouvé et exploité. J’ai beaucoup apprécié également certaines réflexions du personnage de Polza sur sa vie, qui m’ont beaucoup émue. Il y a aussi certains passages qui m’ont fait sourire (si si !), il ne faut donc pas croire que cette BD soit uniquement noire et déprimante, même si évidemment ça n’est pas une BD humoristique… Malgré cet avis qui semble très peu construit, cette lecture m’a beaucoup touchée et je l’ai vraiment appréciée. J’ai hâte de découvrir le 2ème tome.
  • Un grand Bourgogne oublié de Hervé Richez, Boris Guilloteau et Manu Guillot : Une BD à laquelle je n’ai malheureusement pas accroché. Je n’ai pas été sensible au dessin, ni à l’humour, au ton ou aux personnages. Sur le même sujet, je conseille d’ailleurs plutôt Les ignorants de Davodeau !

Que suis-je en train de lire en ce moment ?

couv72860865     couv9931580

J’ai commencé il y a quelques semaines La vacation de Martin Winckler, une lecture sur un sujet délicat, par un auteur dont ma précédente lecture avait été un coup de cœur (Le chœur des femmes pour ceux que ça intéresse). J’aime beaucoup pour le moment. En parallèle, je continue encore et toujours ma relecture de Harry Potter and the chamber of secrets de J.K. Rowling. 😉

Que vais-je lire ensuite ?

couv17692730

Je le cite depuis le mois dernier, mais je suis bien tentée dans ma PAL par Dieu me déteste de Hollis Seamon. Evidemment, cela dépendra de ma motivation du moment !

Sur ce, bonne semaine à vous et bonnes lectures !

Top Ten Tuesday n°13 – Top 10 des livres de moins de 100 pages

toptentuesday

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire qui consiste chaque semaine à lister 10 livres, 10 auteurs ou autres, selon un thème littéraire défini. Ce rendez-vous a initialement été créé sur le blog The Broke and the Bookish, repris en français dans un premier temps sur le blog d’Iani, puis à partir du 1er septembre prochain par Froggy du blog Frogzine.

J’ai choisi cette semaine de ne pas suivre le Top Ten de la semaine, le sujet ne m’inspirant pas suffisamment. Je vais aujourd’hui vous parler de 10 livres courts (100 pages ou moins), parfaits quand on a envie d’une lecture rapide ! Le nombre de pages indiqué entre parenthèses correspond à l’édition dans laquelle j’ai lu le livre en question.

Top 10 des livres de moins de 100 pages

1°) « Matin Brun » de Franck Pavloff (12 pages) : 

couv9354492

Fiche Livraddict

Un livre ultra-court et percutant que toute personne devrait lire, dénonçant la pensée unique et ce que Franck Pavloff nomme « les petits compromissions ». En très peu de pages, cette lecture m’avait énormément marquée, et je continue aujourd’hui à le conseiller et à l’offrir autour de moi.


2°) « Le Petit Prince » d’Antoine de Saint-Exupéry (99 pages)  :

couv50193202

Fiche Livraddict

Un livre culte que j’ai mis du temps à lire moi-même, et dont j’aime particulièrement les illustrations. J’avais également apprécié redécouvrir cette oeuvre à travers son adaptation en BD par Joann Sfar aux éditions Gallimard.


3°) « Roméo et Juliette » de William Shakespeare (95 pages) : 

couv73969599

Fiche Livraddict

Une pièce qu’il n’y a évidemment plus besoin de présenter, que j’avais lue au collège et que j’avais beaucoup aimée. Cette histoire tragique n’a quasiment pas pris une ride et se lit toujours avec un grand plaisir.


4°) « L’homme qui plantait des arbres » de Jean Giono ( pages) : 

couv10913728

Fiche Livraddict

Un livre découvert il y a peu et qui m’a beaucoup plu. Il raconte l’histoire, présentée comme vraie, du berger Elzéard Bouffier, qui fait revivre sa région grâce aux arbres qu’il y plante durant des décennies. C’est le sujet de cette nouvelle qui m’avait particulièrement touchée, car j’aime beaucoup les arbres et lire des livres sur cette thématique. J’ai appris en lisant ce livre qu’il était souvent classé en littérature jeunesse, mais ce serait bien dommage de le cantonner à ce genre littéraire (même s’il est vrai qu’il est accessible aux plus jeunes) !


5°) « Indignez-vous ! » de Stéphane Hessel (30 pages) :

couv9939327

Fiche Livraddict

Un livre dont on a beaucoup parlé à sa sortie, et qui m’avait beaucoup marquée et fait réfléchir à l’époque. Au-delà même de ce livre, cette lecture m’avait permis de découvrir Stéphane Hessel et ses nombreux combats, ainsi qu’une page de notre histoire que je connaissais peu, à savoir la rédaction du Programme du Conseil National de la Résistance à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, programme qui a posé les bases de notre société actuelle mais dont l’héritage est aujourd’hui menacé.


6°) « La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules » de Philippe Delerm (96 pages) :

couv48691621

Fiche Livraddict

La première gorgée de bière est le premier livre de Philippe Delerm que j’ai lu. J’avais beaucoup aimé cette lecture et les petits plaisirs dont il parle avaient fortement fait écho à mes propres souvenirs : le couteau du grand-père, l’écossage des petits pois, la cueillette des mûres et bien sûr la première gorgée de bière… C’est un roman qui fait sourire, et c’est parfois tout ce que l’on demande à un livre.


7°) « Les heures silencieuses » de Gaëlle Josse (88 pages) :

couv32897426

Fiche Livraddict

Un court roman qui m’avait attirée car le sujet et le contexte historique me faisaient beaucoup penser à La jeune fille à la perle de Tracy Chevalier. J’ai beaucoup aimé cette lecture et je lirai sans doute les autres livres de cette auteure.


8°) « Lettre d’une inconnue » de Stefan Zweig (96 pages) ou tout autre roman de cet auteur :

couv7103732

Fiche Livraddict

En ce qui concerne Stefan Zweig, j’ai indiqué Lettre d’une inconnue, mais vous pouvez choisir ses autres romans, puisqu’ils sont tous plutôt courts. J’ai d’ailleurs également beaucoup apprécié Vingt-quatre heures de la vie d’une femme et Le joueur d’échecs. Je ne me lasse toujours pas des écrits de cet auteur, qui sont toujours un peu tragiques et nous emportent dans l’Europe de la fin du 19ème et de la première moitié du 20ème siècle.


9°) « Le dernier jour d’un condamné » de Victor Hugo (97 pages) :

couv51283382

Fiche Livraddict

Malheureusement, il s’agit du seul livre que j’ai lu à ce jour de Victor Hugo (j’espère bien me rattraper à l’avenir !), mais c’est une lecture qui m’a beaucoup plu. N’hésitez pas à découvrir vous aussi ce court et percutant récit.


10°) « Oscar et la dame rose » d’Eric-Emmanuel Schmitt (100 pages) :

couv13464536

Fiche Livraddict

Oscar et la dame rose est un roman que je n’ai pas relu depuis le collège mais qui m’avait beaucoup touchée à l’époque. Je me souviens avec tendresse de la relation qui se noue au fil des pages entre Oscar et Mamie Rose.


Bonus) « Lettres du Père Noël » de J.R.R. Tolkien (111 pages) et « Marcellin Caillou » de Sempé  (128 pages) :

couv37623753      product_9782070630172_195x320

Et pour finir, deux livres qui font plus de 100 pages mais qui contiennent de nombreuses illustrations !

Fiche Livraddict de Lettres du Père Noël

Le premier est Lettres du Père Noël de J.R.R. Tolkien, qui réunit comme son nom l’indique les lettres que Tolkien a écrites pendant une vingtaine d’années à ses enfants, au nom du Père Noël et de son associé l’Ours Polaire… Ces lettres sont magnifiquement illustrées de la main de Tolkien lui-même. C’est une lecture évidemment parfaite pour la période des fêtes !

Fiche Livraddict de Marcellin Caillou

Le deuxième bonus que je vous propose est un livre de Jean-Jacques Sempé (illustrateur entre autres choses de la série des Petit Nicolas) et qui s’intitule Marcellin Caillou. Il s’agit de l’histoire de Marcellin Caillou, un petit enfant affublé d’une maladie qui l’empêche d’être heureux : il ne peut s’empêcher de rougir pour un rien… C’est un livre dont l’histoire et les illustrations sont très touchantes, et que je vous conseille fortement !

Et vous, quels livres courts me conseillez-vous ?

Top Ten Tuesday n°10 – Les 10 livres à lire cet été

1

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10, selon un thème littéraire défini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français sur le blog d’Iani.

Cette semaine, les 10 livres à lire cet été, en espérant respecter un peu plus cette liste que celles que j’avais faites pour l’automne ou le printemps dernier…

Les 10 livres à lire cet été :

1°) Broadway limited, tome 1 : Un dîner avec Cary Grant de Malika Ferdjoukh : 

couv2092960

Comme à chaque sortie d’un nouveau livre de Malika Ferdjoukh, je n’ai pas résisté longtemps à aller l’acheter. J’ai donc très hâte de commencer bientôt ce nouveau roman, qui m’emmènera à New-York en 1948. Et rien qu’au titre et au résumé, je sens que Malika Ferdjoukh va encore me nourrir de centaines de nouvelles références culturelles…

Lien Livraddict

Normalement, Jocelyn n’aurait pas dû obtenir une chambre à la Pension Giboulée. Mrs Merle, la propriétaire, est formelle : cette respectable pension new-yorkaise n’accepte aucun garçon, même avec un joli nom français comme Jocelyn Brouillard. Pourtant, grâce à son talent de pianiste, grâce, aussi, à un petit mensonge et à un ingrédient miraculeux qu’il transporte sans le savoir dans sa malle, Jocelyn obtient l’autorisation de loger au sous-sol. Nous sommes en 1948, cela fait quelques heures à peine qu’il est à New York, il a le sentiment d’avoir débarqué dans une maison de fous. Et il doit garder la tête froide, car ici il n’y a que des filles. Elles sont danseuses, apprenties comédiennes, toutes manquent d’argent et passent leur temps à courir les auditions. Chic a mangé tellement de soupe Campbell’s à la tomate pour une publicité que la couleur rouge suffit à lui donner la nausée. Dido, malgré son jeune âge, a des problèmes avec le FBI. Manhattan est en proie à l’inquiétude depuis qu’elle a cinq ans. Toutes ces jeunes filles ont un secret, que même leurs meilleures amies ignorent. Surtout Hadley, la plus mystérieuse de toutes, qui ne danse plus alors qu’elle a autrefois dansé avec Fred Astaire, et vend chaque soir des allumettes au Social Platinium. Hadley, pour qui tout a basculé, par une nuit de neige dans un train. Un train nommé Broadway Limited. Le livre le plus étourdissant de Malika Ferdjoukh.

2°) Spin de Robert Charles Wilson :

couv26010133

Un roman de science-fiction que je souhaite lire depuis longtemps, et dont je n’ai entendu que du bien. Je ne lis pas souvent de science-fiction, mais ce résumé m’a vraiment donné envie et j’ai hâte de le commencer.

Lien Livraddict

Une nuit d’octobre, Tyler Dupree, douze ans, et ses deux meilleurs amis, Jason et Diane Lawton, quatorze ans, assistent à la disparition soudaine des étoiles. Bientôt, l’humanité s’aperçoit que la Terre est entourée d’une barrière à l’extérieur de laquelle le temps s’écoule des millions de fois plus vite. La Lune a disparue, le Soleil est un simulacre, les satellites artificiels sont retombés sur terre. Mais le plus grave, c’est qu’à la vitesse à laquelle vieillit désormais le véritable Soleil, l’humanité n’a plus que quelques décennies à vivre… Qui a emprisonné la Terre derrière le Bouclier d’Octobre? Et s’il s’agit d’extraterrestres, pourquoi ont-ils agi ainsi ?

3°) Pensées en chemin : Ma France, des Ardennes au Pays basque d’Axel Kahn : 

couv39586047

J’aime bien de temps en temps lire des récits de voyage, et je dois dire que j’ai entendu pas mal de bonnes choses sur celui-ci en particulier. Et puis j’aime bien le principe de son trajet : passer dans la fameuse « diagonale du vide » de la France et découvrir les merveilleux coins qui jalonnent notre beau pays, j’ai hâte de découvrir ça !

Lien Livraddict

Axel Kahn marcheur ? On le savait généticien, médecin, humaniste. On le découvre ici randonneur de haut niveau, capable d’avaler deux mille kilomètres en parcourant « sa » France, de la frontière belge dans les Ardennes à la frontière espagnole sur la côte atlantique, au Pays basque. Itinéraire buissonnier qui le conduit de la vallée de la Meuse à Saint-Jean-de-Luz, en passant par Vézelay, le Morvan, la Haute-Loire, les Causses et le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle.
Ce livre est tout à la fois un carnet de voyage drôle et rêveur, une sorte de manuel d’histoire, où remontent à notre mémoire certains lieux historiques, ainsi qu’une réflexion sur l’état de notre pays, la désertification de beaucoup de régions, la pauvreté de certaines, les effets ravageurs de la mondialisation. C’est aussi l’occasion de rencontrer des hommes et des femmes qui racontent chacun un bout de la France d’aujourd’hui, celle dont on n’entend jamais parler.

4°) Un livre de Joseph Kessel : Les mains du miracle ou L’armée des ombres

couv75425172     couv75444664

Cela fait longtemps que je souhaite découvrir un livre de Joseph Kessel. Je pense que je commencerai donc par un de ces deux romans que j’ai dans ma PAL. Les deux me donnent très envie.

Lien Livraddict Les mains du miracle

Le Dr Kersten, de nationalité hollandaise, s’était spécialisé avant la guerre dans le massage médical. Il avait suivi des cours à Londres et reçu un enseignement secret venu du Tibet. Sa célébrité en fit le médecin de Himmler, le puissant chef de la Gestapo, qui devait devenir le second personnage du Reich. Himmler souffrait de douleurs intolérables que seul Kersten parvenait à apaiser. Utilisant ce pouvoir miraculeux, le héros de cette histoire parvint à sauver de très nombreuses victimes politiques.

Lien Livraddict L’armée des ombres

La France n’a plus de pain, de vin, de feu. Mais surtout elle n’a plus de lois. La désobéissance civique, la rébellion individuelle ou organisée sont devenues devoirs envers la parties.
Jamais la France n’a fait guerre plus haute et plus belle que celles des caves où s’impriment ses journaux libres, des terrains nocturnes et des criques secrètes où elle reçoit ses amis libres et d’où partent ses enfants libres, des cellules de torture où malgré les tenailles, les épingles rougies au feu et les os broyés, des français meurent en hommes libres.
Tout ce qu’on va lire ici a été vécu par des gens de France.

5°) La Gloire de mon père de Marcel Pagnol :

couv72030718

Quand je pense à l’été et notamment à la chaleur estivale, j’ai rapidement un souvenir qui me vient en tête : celui des adaptations des romans de Pagnol que je voyais à la télévision quand j’étais petite (et surtout le bruit des cigales…). J’ai hâte de retrouver cette ambiance en lisant enfin ce classique, ainsi que sa suite, Le Château de ma mère.

Lien Livraddict

Marcel Pagnol raconte, en qualité de témoin, les personnages de son enfance et la vie dans la famille d’un instituteur d’Aubagne, qui va s’animer avec la location d’une bastide dans la garrigue de l’arrière-pays marseillais où ils vont passer les grandes vacances. Cette villa dont rêve Marcel depuis toujours se nommera la Bastide neuve, il y passera les plus beaux jours de sa vie.
On y voit comment le petit Marcel parvient à épanouir peu à peu sa personnalité, celle d’un fils aîné de Provence, passionné par la lecture et les aventures dans les collines, partagé entre son amour exclusif pour la belle couturière, éternelle jeune fille incarnée par Augustine, qui sera une mère tendre et discrète, et l’admiration pour son père, Joseph le maître d’école, anticlérical et anti-alcoolique, mais profondément humain. Il ne deviendra complètement son héros qu’en lui prouvant qu’il aime autant que lui ses chères collines, glorifié par un exploit de chasse. L’enfant se débat entre ses rêves et les découvertes parfois angoissantes de la réalité du monde où il vit : Les adultes peuvent aussi mentir…
Sentir qu’il est aimé et entouré, parvenir à être fier de ses parents et de lui-même est le défi même de cette belle et poignante histoire…. à la fois unique et universelle.

6°) Les heures lointaines de Kate Morton :

couv4622990

Cela fait longtemps que je souhaite découvrir un roman de Kate Morton, car j’ai comme l’impression que ses livres me plairont bien. Et puis j’aime bien les histoires qui tournent autour d’une vieille demeure anglaise en général…

Lien Livraddict

Lorsqu’elle reçoit un courrier en provenance du Kent qui aurait dû lui arriver cinquante ans auparavant, Meredith Burchill révèle à sa fille Edie un épisode de sa vie qu’elle avait gardé secret jusqu’alors. En septembre 1939, comme beaucoup d’autres enfants, Meredith avait été évacuée de Londres et mise à l’abri à la campagne. Recueillie par des aristocrates du Kent dans le château de Milderhurst, elle était devenue l’amie de l’excentrique et talentueuse Juniper, la cadette de la famille.
Pourquoi Meredith a-t-elle dissimulé son passé à sa propre fille ? Et pourquoi n’est-elle pas restée en contact avec Juniper, devenue folle après avoir été abandonnée par son fiancé ? Afin de reconstituer le puzzle de son histoire familiale, Edie se rend au château de Milderhurst dont les vieilles pierres cachent plus d’un secret.

7°) Les Filles de Hallows Farm d’Angela Huth :

couv7918860

L’un des premiers romans que j’ai découverts en furetant sur la blogosphère littéraire il y a de cela de nombreuses années… Depuis, je l’ai enfin acheté, mais toujours pas lu ! J’ai hâte de le commencer cet été.

Lien Livraddict

Octobre 1941. Trois jeunes filles volontaires se retrouvent dans une ferme isolée du Dorset pour remplacer les hommes partis à la guerre : Prue l’effrontée, coiffeuse à Manchester ; Stella, la romantique, qui se croit amoureuse d’un enseigne de vaisseau ; Agatha, l’étudiante rêveuse de Cambridge. Leur intrusion bouleverse la vie des fermiers – et notamment celle de Joe, leur fils, réformé pour raisons de santé et très officiellement fiancé à Janet qui travaille dans une usine d’armement. Dans cet univers rustique déroutant, Prue, Stella et Agatha nouent entre elles et avec leurs hôtes des liens compliqués et intenses qui dureront toute la vie. Le décor d’une campagne apparemment paisible peut favoriser les jeux ou les feux de toutes sortes de passions.

8°) Le Club des Incorrigibles Optimistes de Jean-Michel Guenassia :

couv63792525

Il s’agit là encore d’un roman dont j’ai beaucoup entendu parler, en bien pour l’essentiel, depuis sa sortie. J’ai hâte de le commencer enfin et de me plonger dans ces années 60, époque que je connais finalement peu.

Lien Livraddict

Michel Marini avait douze ans en 1959. C’était l’époque du rock’n’roll et de la guerre d’Algérie. Lui, il était photographe amateur, lecteur compulsif et joueur de baby-foot au Balto de Denfert-Rochereau. Dans l’arrière-salle du bistrot, il a rencontré Igor, Léonid, Sacha, Imré et les autres. Ces hommes avaient passé le Rideau de Fer pour sauver leur peau. Ils avaient abandonné leurs amours, leur famille, trahi leurs idéaux et tout ce qu’ils étaient. Ils s’étaient retrouvés à Paris dans ce club d’échecs d’arrière-salle que fréquentaient aussi Kessel et Sartre. Et ils étaient liés par un terrible secret que Michel finirait par découvrir. Cette rencontre bouleversa définitivement la vie du jeune garçon. Parce qu’ils étaient tous d’incorrigibles optimistes. Portrait de génération, reconstitution minutieuse d’une époque, chronique douce-amère d’une adolescence : Jean-Michel Guenassia réussit un premier roman étonnant tant par l’ampleur du projet que par l’authenticité qui souffle sur ces pages.

9°) Jules et Jim de Henri-Pierre Roché :

couv50083700

Un roman que je souhaite lire depuis quelque temps, n’ayant encore pas vu le film qui en a été adapté. Une petite info d’ailleurs en passant : saviez-vous que Henri-Pierre Roché a romancé dans ce livre les souvenirs de son amitié avec Franz Hessel et Helen Grund, les parents de Stéphane Hessel ?

Lien Livraddict

C’était vers 1907. Le petit et rond Jules, étranger à Pari, avait demandé au grand et mince Jim, qu’il connaissait à peine, de le faire entrer au bal des Quat-Z’Arts, et Jim lui avait procuré une carte et l’avait emmené chez le costumier.
C’est pendant que Jules fouillait doucement parmi les étoffes et choisissait un simple costume d’esclaves que naquit l’amitié de Jim pour Jules. Elle crût pendant le bal, où Jules fut tranquille, avec des yeux comme des boules, pleins d’humour et de tendresse.

10°) La vie au bout des doigts d’Orianne Charpentier :

couv29401526

Un roman jeunesse et historique qui me tente beaucoup depuis sa sortie. Et puis je me rends compte que je n’ai pas lu beaucoup de romans se déroulant durant la Première Guerre Mondiale finalement. Ce sera donc l’occasion !

Lien Livraddict

Novembre 1913. Après plusieurs années de pensionnat, Guenièvre, quatorze ans, est une jeunes fille rejetée et mal dans sa peau. Certains la traîtent de sorcière… Seule l’amitié de Pauline, qui l’ouve aux réalités de son époque, illumine son existence.
Un jour, elle est recueillie par sa grand-mère et apprend la vie à la campagne dans un vieux manoir en ruine, mais entourée aussi de l’affection de Perpétue, la fidèle cusisinière, et du bel Edmond, bientôt mobilisé.
La Belle Epoque bascule alors dans la Grande Guerre et la vie de chacun, hommes, femmes, enfants, s’en trouve bouleversée. Guenièvre devra se batte, elle aussi, à l’arrière, pour survivre au quotidien, percer le secret de sa famille et se découvrir elle-même…

Et vous, qu’avez-vous l’intention de lire cet été ?

N’hésitez pas non plus à me recommander en priorité l’un des 10 titres que je cite.

Bonnes lectures à vous !

C’est lundi, que lisez-vous ? #22

Le rendez-vous C’est lundi, que lisez-vous ? est actuellement géré par Galleane. Le principe est de répondre chaque semaine à trois questions sur nos lectures passées, du moment et prévues.

C'est lundi

 

 

Qu’ai-je lu les deux dernières semaines ?

couv42111511    couv40725967    couv46271834

  • Un brillant avenir de Catherine Cusset : J’ai beaucoup aimé ce roman (encore un lauréat du Goncourt des Lycéens !) et les différents pays et époques à travers lesquels il nous amène : la Roumanie des années 50-60, Israël dans les années 70 et les Etats-Unis des années 70 à nos jours. J’ai également apprécié de voir vieillir/grandir et évoluer les différents personnages. Il y a beaucoup de réflexions sur la famille, les obligations que l’on peut avoir ou s’imposer vis-à-vis d’elle, les reproches que l’on ne dit pas à ses proches mais que l’on rumine pendant des années, le fait de choisir son avenir et de prendre ses propres décisions… Je n’ai pas spécialement adoré les personnages, ils ont tous leurs qualités mais également de gros défauts, mais je suis quand même parvenue à m’attacher à leur histoire.
  • La peine du menuisier de Marie Le Gall : Un roman dont je ressors mitigée, puisque j’ai eu du mal à poursuivre ma lecture durant les 50 premières et les 50 dernières pages. J’ai trouvé ces pages, qui ne tournaient qu’autour de la mort, des personnes décédées dans l’entourage de la narratrice, du mutisme de sa famille et des non-dits assez éprouvantes et indigestes (non que ces sujets me découragent en temps normal, mais là c’était juste « trop »). Le reste était plutôt sympathique, j’ai apprécié que l’histoire se déroule dans le Finistère. Cela m’a parfois touchée et m’a fait pas mal réfléchir sur les choses que l’on ne se dit pas, en famille par exemple. J’ai par contre eu beaucoup de mal avec la narratrice, que j’ai eu envie de la secouer des quantités de fois ! Bref, un roman qui se laisse lire mais qui est aussi assez frustrant.
  • Sweet Sixteen d’Annelise Heurtier : Un roman que j’ai énormément apprécié. L’histoire, inspirée de faits réels, est touchante et bien construite (j’ai aimé l’alternance entre la narration de l’étudiante noire Molly et de l’étudiante blanche Grace), révoltante aussi. J’ai beaucoup aimé les deux personnages principaux, Molly et Grace, et j’aurais bien poursuivi cette histoire à travers quelques chapitres supplémentaires. Bref, une très belle découverte !

couv9452639    couv9559237    couv16598271

  • Les ignorants d’Etienne Davodeau : Une BD que j’ai mis longtemps à commencer mais qui m’a énormément plu. J’ai beaucoup aimé le parallèle qui est fait entre la création d’une BD et la conception d’un vin. Tout ce qui concerne le travail de la vigne m’a beaucoup intéressée, et notamment tout ce qui concernait le bio, les questions de label, la biodynamie, les notations, le fait de préférer produire peu de bouteilles d’un bon vin plutôt que beaucoup d’un vin plus médiocre… Et ce que j’ai aimé par-dessus tout, c’est le fait d’y rencontrer en tant que personnages plusieurs auteurs de BD, et notamment deux auteurs que j’aime beaucoup : Jean-Pierre Gibrat et Emmanuel Guibert. Une BD que je conseille fortement !
  • Chroniques outremers, tome 3 : Métisse de Bruno Le Floc’h : Une BD dont les personnages ressemblent beaucoup à Corto Maltese et Henry de Monfreid, et que j’ai trouvée sympathique même s’il m’a quand même manqué un petit quelques chose pour vraiment accrocher… Il faudrait que je relise les 2 premiers tomes je crois, car je ne les avais plus trop en tête.
  • Canoë Bay de Patrick Prugne et Tiburce Oger : Une BD dont le scénario m’a quelque peu déçue, mais dont je dois dire que les dessins à l’aquarelle sont vraiment beaux (j’ai d’ailleurs beaucoup aimé les planches grand format présentes à la fin de la BD). Les dessins et la thématique m’ont parfois fait penser au film Le dernier des Mohicans, mais également à certaines planches de Hugo Pratt.

couv34895603    couv70172615

  • Le cri du peuple, tome 1 : Les canons du 18 mars de Jacques Tardi et Jean Vautrin : Une BD que je souhaitais lire depuis longtemps, et dont le sujet m’intéresse beaucoup (la Commune de 1871). J’avoue que j’ai été un peu déçue par cette lecture, j’ai eu un peu de mal à suive l’intrigue et à reconnaître les personnages, j’ai trouvé le tout un peu trop confus à mon goût. Je ne sais pas si je lirai les autres tomes de cette série, mais je continuerai tout de même à lire les autres BD de Tardi, dont certaines me tentent beaucoup.
  • Les carnets de Cerise, tome 3 : Le dernier des cinq trésors de Joris Chamblain et Aurélie Neyret : Une BD qui a été un vrai coup de cœur pour moi ! J’avais déjà beaucoup aimé les deux premiers tomes, mais là je trouve que les auteurs se sont surpassés, tant au niveau du scénario, plus touchant encore que les deux autres, et du dessin qui donne presque envie d’être en hiver (les cases alternent entre scènes extérieures sous la neige et scènes colorées, au chaud dans des maisons qui sentent bon les fêtes de fin d’année, l’odeur du sapin et des sablés de Noël…). Ce tome confirme le fait que cette série BD est vraiment l’une de mes plus belles découvertes BD/jeunesse de ces dernières années !

Que suis-je en train de lire en ce moment ?

couv71492848     couv65539782

J’ai actuellement deux livres en cours : 22/11/63 de Stephen King et Birth marked : Rebelle de Caragh M. O’Brien. L’histoire du premier est très sympathique, mais je peine à avancer dans ce livre de plus de 900 pages… Concernant le second, je n’en suis qu’au tout début, mais j’apprécie bien pour le moment.

Que vais-je lire ensuite ?

couv40753944     couv61442460

Sans doute un livre emprunté à la bibliothèque, peut-être Le pays du nuage blanc de Sarah Lark ou Avant toi de Jojo Moyes, ou encore l’un des trop nombreux livres de ma PAL

Bonne semaine à vous et bonnes lectures !

C’est lundi, que lisez-vous ? #21

Le rendez-vous C’est lundi, que lisez-vous ? est actuellement géré par Galleane. Le principe est de répondre chaque semaine à trois questions sur nos lectures passées, du moment et prévues.

C'est lundi

 

Qu’ai-je lu la semaine dernière ?

couv36155092     couv48956547

  • Une soupe aux herbes sauvages d’Emilie Carles : Voici un livre que je souhaitais lire depuis longtemps et que je suis ravie d’avoir enfin lu ! Il s’agit de l’autobiographie d’Emilie Carles, née en 1900 dans un village des Hautes-Alpes, qui s’est battue durant son enfance pour pouvoir continuer ses études, et est ainsi devenir institutrice dans les villages de sa région. C’était une femme libertaire et pacifiste, et qui s’est battue tout au long de sa vie pour ses idées, notamment pour protéger la Vallée de la Clarée où elle a toujours vécue de projets routiers. J’ai beaucoup aimé ce livre car on suit Emilie à travers le vingtième siècle : la vie quotidienne des paysans dans les années 1900, la Première Guerre Mondiale puis la Seconde, le « progrès économique » des années 60-70… A travers ses yeux, on aperçoit l’évolution de la société, la dureté de la vie paysanne au début du siècle, la modernité qui entre peu à peu dans leur vie, la boucherie que fût la Guerre de 14-18, mais également les commérages et les croyances qui ont la vie dure au sein des villages. Les nombreux drames familiaux qui ont jalonné la vie de l’auteure sont également très présents. Mais au final, ce sont surtout les principes d’Emilie Carles qui restent en mémoire : le pacifisme, la liberté, la tolérance, la générosité, la nécessité de l’éducation et la fierté des traditions paysannes. Cette femme était vraiment une personne intelligente, courageuse et pleine de convictions, et j’ai beaucoup apprécié lire ses réflexions. Le livre se termine sur une lettre qu’elle a écrite au Président de la République dans les années 70, en contestation d’un projet d’autoroute qui devait se faire aux alentours de son village. J’ai trouvé cette lettre pleine de justesse et malheureusement encore d’actualité aujourd’hui. Un livre que je vous conseille donc fortement.
  • Le tome 1 de Blue Note (BD) de Mathieu Mariolle et Mickaël Bourgouin : Un premier tome qui se lit bien, mais qui ne m’a pas non plus convaincue tant que ça.

Que suis-je en train de lire en ce moment ?

couv71492848     couv54177614

J’ai actuellement deux livres en cours : 22/11/63 de Stephen King et Comment je vois le monde d’Albert Einstein. J’en suis au tout début pour les deux, mais j’apprécie bien mes lectures pour le moment.

Que vais-je lire ensuite ?

couv46271834

Sans doute un livre emprunté à la bibliothèque, peut-être Sweet Sixteen d’Annelise Heurtier, ou encore l’un des trop nombreux livres de ma PAL

Bonne semaine à vous et bonnes lectures !

C’est lundi, que lisez-vous ? #18

Le rendez-vous C’est lundi, que lisez-vous ? est actuellement géré par Galleane. Le principe est de répondre chaque semaine à trois questions sur nos lectures passées, du moment et prévues.

C'est lundi

 

Qu’ai-je lu la semaine dernière ?

couv44740652      couv60055676

  • Seul dans la splendeur de John Keats : Je ne lis pas assez souvent de poésie à mon goût, mais j’ai décidé de me rattraper un peu à ce niveau-là. Cette édition bilingue de poèmes de Keats m’a beaucoup plu.
  • Une opérette à Ravensbrück de Germaine Tillion : Cette opérette (cela se présente comme une pièce de théâtre, avec certaines parties chantées) a été écrite au sein même du camp de concentration de Ravensbrück, par Germaine Tillion. Ethnologue de profession, elle y décrit les internées du camp comme elle décrirait une nouvelle espèce. D’après la préface, l’un des buts de l’auteure était de « résister par le rire ». Et en effet, on sourit en lisant cette opérette, même si je n’ai pas pu m’empêcher de me sentir gênée de mes sourires… J’ai été très impressionnée et touchée par ce mélange d’humour noir et d’autodérision vis-à-vis de leur allure, de leurs vêtements. J’ai vraiment beaucoup aimé ce livre qui, de par le contexte de son écriture, est vraiment un document unique.

 

couv21045765     291294-gf     couv63119463

  • Un océan d’amour (BD) de Wilfrid Lupano & Grégory Panaccione : Une BD que je souhaitais lire depuis longtemps et que j’ai adorée. Les dessins sont originaux et très expressifs, l’histoire et les personnages touchants, les péripéties qui arrivent aux deux personnages font beaucoup réfléchir sur notre société actuelle. Et le tout sans aucune parole, j’ai vraiment été bluffée !
  • Autumn de Philippe Delerm : Ce roman nous emmène auprès des artistes préraphaélites (Dante Gabriel Rossetti, John Everett Millais, Walter Deverell, William Morris, mais aussi John Ruskin et Ford Madox Brown, qui ne faisaient pas partie de ce mouvement mais en étaient proches), thématique qui change d’ailleurs beaucoup des livres de Philippe Delerm que j’ai eu l’occasion de lire jusqu’à maintenant. L’auteur s’intéresse également aux femmes qui gravitaient autour de ces créateurs (leurs modèles, leurs épouses, leurs amantes…), et au rôle de celles-ci dans le processus de création. On s’intéresse en particulier à Elizabeth Siddal, artiste, modèle puis épouse de Rossetti. J’ai beaucoup apprécié ce roman, notamment le contexte historique et artistique dans lequel il évolue.
  • Fonds de tiroir de Pierre Desproges : Un recueil de différents écrits de Pierre Desproges, j’ai beaucoup aimé !

Que suis-je en train de lire en ce moment ?

couv68910879

  • This Lullaby de Sarah Dessen (Cette chanson-là en français) : J’ai un peu laissé de côté ce roman la semaine dernière, car je n’avais pas la tête à lire en anglais. Je pense le reprendre plus sérieusement cette semaine.

Que vais-je lire ensuite ?

couv71492848      couv46271834

Sans doute un livre emprunté à la bibliothèque : 22/11/63 de Stephen King ou Sweet Sixteen de Annelise Heurtier, ou encore l’un des trop nombreux livres de ma PAL

Bonne semaine à vous et bonnes lectures !

C’est lundi, que lisez-vous ? #16

Le rendez-vous C’est lundi, que lisez-vous ? est actuellement géré par Galleane. Le principe est de répondre chaque semaine à trois questions sur nos lectures passées, du moment et prévues.

C'est lundi

Qu’ai-je lu la semaine dernière ?

couv55823758

  • Mort à Devil’s Acre d’Anne Perry (le tome 7 des aventures de Charlotte et Thomas Pitt) : j’ai pris plaisir à retrouver les deux héros dans ce nouveau tome. Cela dit, comme à chaque fois que je lis un tome de cette série, je crois que j’attendrai quelques mois avant de lire le suivant… Je ne voudrais pas me lasser !

Que suis-je en train de lire en ce moment ?

couv41352526    couv4585939

J’ai deux lectures en cours actuellement :

  • La séance de John Harwood : Un roman plein de suspens, sur fond d’Angleterre victorienne, de manoir sinistre et de spiritisme… Plusieurs narrateurs racontent l’histoire les uns après les autres, les éléments s’imbriquant au fur et à mesure. Cela donne du rythme à l’histoire, c’est agréable. Il me reste environ un tiers, j’ai hâte de découvrir le fin mot de cette histoire.
  • Poèmes et Chansons de Georges Brassens : Je continue ce recueil des écrits du chanteur, que je savoure petit à petit. Comme je le disais la semaine dernière, découvrir l’oeuvre de Brassens à travers le support écrit est très agréable.

Que vais-je lire ensuite ?

291294-gf    VPourVendettacintegrale    kinderzimmer

Sans doute un livre emprunté à la bibliothèque : Autumn de Philippe Delerm ou la BD V pour Vendetta d’Alan Moore et David Lloyd. Ou encore un livre que j’ai récemment acheté et qui me tente beaucoup : Kinderzimmer de Valentine Goby.

Bonne semaine à vous et bonnes lectures !