Mes lectures 2014 – Romans

c2a2b66fea7f50b6300aa5d6592d3a42-002

En 2014, j’ai eu l’occasion de lire 37 romans (dont deux étaient des relectures).

Je suis plutôt contente de mes choix, car parmi ces lectures je n’ai eu que très peu de déceptions. Voici donc les heureux élus (n’ayant fait aucune chronique en 2014 sur ces lectures, les liens dirigent vers les fiches Livraddict des livres…).

Pas de classement spécifique pour ces lectures, mais je commence tout de même par les romans qui m’ont le plus marquée :

La-couleur-des-sentiments-de-Kathryn-Stockett   9782253005674   9782264023186   9782253174998-T

  • « La couleur des sentiments » de Kathryn Stockett (« The Help »): quatre ans après sa sortie française, j’ai enfin pu découvrir ce roman en 2014. Et j’en suis bien contente, il fait partie de mes coups de cœur 2014. J’ai depuis visionné le film qui en a été tiré, et je l’ai également beaucoup apprécié.
  • « Cyrano de Bergerac » d’Edmond Rostand : ce livre est resté longtemps sur mes étagères, car je dois dire que j’avais un peu peur de commencer ce monument de la littérature française… Maintenant je me demande comment j’ai fait pour attendre si longtemps, ce livre est une merveille, il se lit facilement et est à la fois tendre et drôle. J’ai maintenant hâte de voir le film tiré de cette pièce avec Gérard Depardieu dans le rôle de Cyrano.
  • « Emma » de Jane Austen : ce roman, je l’ai commencé le cœur un peu lourd, puisque c’était le dernier « roman majeur » de Jane Austen qu’il me restait à lire. J’avoue que j’ai eu une toute petite déception en le refermant, dans le sens où ce n’est pas mon roman préféré de Jane Austen. Je crois que j’aurais bien aimé finir la lecture de ses romans sur un coup de cœur, mais bon, il est quand même très bien ! Maintenant, il ne me reste plus qu’à lire ses autres travaux (« Juvenilia« , « The Watsons« , « Sanditon« …) et à relire encore et encore tous ses romans. ♦♦♦
  • « Le manoir de Tyneford » de Natasha Solomons (« The House at Tyneford ») : une lecture qui a été une très bonne surprise, je ne m’attendais pas à autant l’apprécier. Résultat, je n’ai pas réussi à le lâcher durant les 200 dernières pages… ♦♦♦

161426   product_9782070623952_244x0   no-et-moi   couv61471139

  • « Maintenant, c’est ma vie » de Meg Rosoff (« How I live now ») : un roman lu en anglais qui m’a beaucoup surprise et m’a donné envie de découvrir les autres romans de cette auteure. J’ai vraiment été touchée par cette histoire. J’ai depuis vu le film qui en avait été adapté, et bien que j’ai été au début déçue par certains aspects (c’est toujours le cas quand on a beaucoup aimé un livre j’imagine…), j’ai au final énormément apprécié, notamment la photographie du film qui est juste sublime par moments. ♦♦♦
  • « Le château de Cassandra » de Dodie Smith (« I capture the Castle ») : un roman que je souhaitais lire depuis longtemps, tant j’en avais entendu du bien. J’ai beaucoup aimé ce livre, qui date de 1948 mais qui m’a semblé plus moderne. Je regarderai sans doute le film qui en a été adapté. ♦♦♦
  • « No et moi » de Delphine de Vigan : j’avais déjà beaucoup aimé « Rien ne s’oppose à la nuit« , autre roman de l’auteure que j’avais lu l’année précédente. « No et moi » est plus axé « jeunesse », mais je l’ai beaucoup aimé. Je pense que je regarderai aussi le film de Zabou Breitman. ♦♦♦
  • « Agnès Grey » d’Anne Brontë : j’ai continué ma découverte des romans des sœurs Brontë avec celui-ci qui m’a beaucoup plu. On y voit notamment les difficiles conditions de travail des gouvernantes à l’époque. ♦♦♦

n344864   514i3vAgf5L._SY344_BO1,204,203,200_   sally-lockhart,-tome-2---le-mystere-de-l-etoile-polaire-41039   1507-1

  • « Le ciel est partout » de Jandy Nelson (« The sky is everywhere ») : un roman lu en anglais et qui m’a beaucoup plu. J’ai désormais énormément envie de découvrir le nouveau roman de l’auteure, « I’ll give you the sun« . ♦♦♦
  • « Du domaine des murmures » de Carole Martinez : là encore, cela faisait très longtemps que je souhaitais découvrir le travail de Carole Martinez, et je n’ai pas été déçue. J’ai été totalement prise par cette lecture. Je pense que je lirai par la suite un autre de ses romans, « Le cœur cousu« . ♦♦♦
  • « Sally Lockhart, tome 2 : Le mystère de l’étoile polaire » de Philip Pullman (« The Shadow in the North ») : j’ai poursuivi cette année ma lecture de cette série jeunesse de Philip Pullman (dont il faut d’ailleurs que je finisse la série « A la croisée des mondes« …). Série jeunesse qui n’est d’ailleurs pas très tendre avec notre héroïne dans ce tome… Je continuerai ma lecture de la série, c’est sûr ! ♦♦♦
  • « Maine » de J. Courtney Sullivan : j’avais beaucoup aimé le précédent roman de cette auteure, « Les débutantes« , et c’est donc avec plaisir que j’ai retrouvé son écriture. Encore un très bon cru qui me donne envie de découvrir le troisième roman de l’auteure. ♦♦♦

couv38322761   9782253155379   lettre-d-une-inconnue-413697   couv70757148

  • « Les quatre filles du Docteur March » de Louisa May Alcott (« Little women ») : un roman qui aura traîné longtemps sur ma table de chevet, puisque je l’avais commencé il y a plus de cinq ans sans jamais arriver au bout. La faute à une lecture en anglais un peu vieilli, qui n’a pas toujours été des plus faciles. C’est un roman que je conseille toutefois de lire en anglais si possible, tant les traductions françaises tronquent le récit originel (pour plus d’informations sur ce sujet, voir le très bon article de Cachou). ♦♦♦
  • « La part de l’autre » d’Eric-Emmanuel Schmitt : je souhaitais lire ce roman depuis longtemps, et j’ai bien apprécié ma lecture, même si j’ai ressenti une toute petite déception par rapport à ce que j’en attendais. ♦♦
  • « Lettre d’une inconnue » de Stefan Zweig (« Brief einer Unbekannten ») : ce roman est souvent l’un des préférés des lecteurs de Zweig. J’ai en effet beaucoup aimé. ♦♦
  • « Attachement » de Rainbow Rowell (« Attachments ») : roman lu en anglais, j’ai beaucoup apprécié l’humour et le style de l’auteure, ainsi que les personnages attachants de ce roman. Je lirai sûrement en 2015 d’autres romans de Rainbow Rowell. ♦♦

9782266200004   11735983   7656_1766274   9782070538805

  • « Lettres du Père-Noël » de J.R.R. Tolkien (« Letters from Father Christmas ») : j’ai lu ce court livre au moment des fêtes, et j’ai été ébahie par les dessins et l’imagination dont Tolkien a fait preuve pour ses enfants. Un livre à se lire à soi-même et aux enfants. ♦♦
  • « Divergente, tome 2 » de Veronica Roth (« Insurgent ») : j’ai poursuivi cette année ma lecture de la série « Divergent » avec le tome 2, lu en anglais cette fois-ci (mon avis sur le premier tome ici). J’ai beaucoup aimé ma lecture, et je lirai avec plaisir le tome 3, en 2015 a priori. ♦♦
  • « Waterloo Necropolis » de Mary Hooper (« Fallen Grace ») : un roman jeunesse que je souhaitais lire depuis longtemps et que j’ai beaucoup apprécié, même si je l’ai trouvé un peu trop « facile » à mon goût, notamment en ce qui concerne l’intrigue. ♦♦
  • « L’homme qui plantait des arbres » de Jean Giono : un tout petit roman (une vingtaine de pages dans mon édition) dont j’avais entendu parler de nombreuses fois et que j’ai beaucoup apprécié. ♦♦

HATE_LIST.indd   holden   La-belle-annee   couv6771214

  • « Hate List » de Jennifer Brown : un roman que j’avais laissé passer à sa sortie, mais que j’ai lu en 2014 avec plaisir. ♦♦
  • « Holden, mon frère » de Fanny Chiarello : un roman édité à « L’Ecole des Loisirs », tournant autour de la lecture et que j’ai bien apprécié (avec beaucoup de références à d’autres romans comme « L’attrape-cœurs » de J.D. Salinger…). ♦♦
  • « La belle année » de Cypora Petitjean-Cerf : un roman dont j’avais entendu parler en 2012, dans une émission de France Inter au cours de laquelle l’auteure était présente. Une lecture très tendre sur la sortie de l’enfance. ♦♦
  • « Gatsby le magnifique » de Francis Scott Fitzgerald (« The Great Gatsby ») : depuis le temps que l’on me parlait de ce roman de Fitzgerald, je l’ai enfin lu (après avoir vu le film, malheureusement…). J’ai apprécié ma lecture, même si j’avoue avoir été un petit peu déçue, j’en attendais plus je crois (le fait que j’aie vu le film avant y est d’ailleurs peut-être pour quelque chose…). ♦♦

product_9782070630066_244x0   couv30816281  9782211091336

  • « Catherine Certitude » de Patrick Modiano & Sempé : un court roman de Patrick Modiano illustré par Sempé, très agréable à lire. ♦♦
  • « Amok » de Stefan Zweig (« Der Amokläufer« : un autre roman de Stefan Zweig que j’ai plutôt apprécié, même si l’histoire ne m’a pas autant touchée que d’autres romans de cet auteur. ♦
  • « La ruelle au clair de Lune » de Stefan Zweig : même remarque que ci-dessus, même si j’ai trouvé l’histoire racontée ici un peu trop glauque à mon goût. ♦
  • « Les Willoughby » de Lois Lowry (« The Willoughbys ») : un roman que je souhaitais lire depuis longtemps, par l’une de mes romancières jeunesse préférée (c’est elle qui a écrit « Le passeur » et ses suites, ainsi que « Passeuse de rêves« , romans que j’aime beaucoup). J’en attendais donc beaucoup et j’avoue que j’ai été un peu déçue par cette histoire, même si cela se lit tout de même avec plaisir. ♦

515JKRKJ24L   couv58857895   arton948

 En 2014, j’ai également lu quelques non-fictions (trop peu à mon goût, j’essaierai de corriger cela en 2015) :

  • « Ces extravagantes sœurs Mitford » d’Annick Le Floc’hmoan : cela faisait longtemps que je souhaitais lire cette biographie des sœurs Mitford, fratrie anglaise qui avait l’originalité de compter parmi ses membres une romancière amoureuse de la France (Nancy), une fasciste (Diana), une proche d’Hitler (Unity), une communiste (Jessica) et une duchesse (Deborah). Je n’ai pas spécialement apprécié ces sœurs (mis à part Jessica qui s’est rapidement éloignée de sa famille), mais il faut bien avouer que leurs parcours ont été pour le moins originaux. J’ai également apprécié, à travers l’histoire de cette famille, le portrait qui est fait de la noblesse de l’époque, et de son déclin au début du 20ème siècle. ♦♦
  • « La haine de l’arbre n’est pas une fatalité » d’Alain Baraton : l’auteur de ce livre, jardinier en chef du Domaine national de Trianon et du Grand parc de Versailles, est une personne que j’apprécie beaucoup, dont j’écoute toujours avec plaisir les chroniques « jardinage » sur France Inter. Il s’indigne régulièrement du sort réservé aux arbres dans notre société, puisque ceux-ci n’ont en effet quasiment aucune existence juridique, et des spécimens remarquables, parfois multi-centenaires, sont parfois abattus uniquement pour créer un parking ou élargir une route… Au-delà de l’aspect politique, sécuritaire et économique que j’ai trouvé très intéressant, j’ai beaucoup apprécié les références aux arbres remarquables, à la symbolique des arbres dans certaines cultures ou religions, et au rôle de ceux-ci dans la lutte contre la pollution et le réchauffement climatique. ♦♦
  • « Des bibliothèques pleines de fantômes » de Jacques Bonnet : un livre idéal pour la passionnée de livres que je suis. Il traite notamment de notre rapport aux livres (les nôtres, ceux que l’on a achetés), de notre façon de les lire ou justement de ne pas les lire, de ce que l’auteur appelle « la ramification infinie des lectures », qui fait que l’on passe d’une lecture à l’autre parce qu’un livre en mentionne un autre par exemple. Il est bourré de petites anecdotes ou informations autour des livres et des bibliothèques : les différentes manières de ranger une bibliothèque, les bibliothèques célèbres ou celles de personnes célèbres, les annotations laissées par l’ancien possesseur d’un livre dans les marges… Un livre que je recommande donc évidemment aux amoureux des livres ! ♦♦

1007278-gf   37620442_9207971

2014 a également été l’occasion de deux relectures : « Si je reste » de Gayle Forman (mon avis en 2012 ici) et « Chaque soir à 11 heures » de Malika Ferdjoukh (mon avis en 2012 ici). Concernant le premier, mon plaisir a été quelque peu atténué par rapport à ma première lecture, mais j’ai tout de même apprécié. Concernant le second, j’ai encore une fois été sous le charme de l’écriture de Malika Ferdjoukh ! J’adore cette auteure et j’espère que 2015 sera l’occasion pour moi de découvrir d’autres de ses romans.

Les-vestiges-du-jour   51oz1u10   97079299   dactylographe-mr-james

Enfin, quatre petites déceptions également en 2014, que ce soit des lectures qui me tentaient depuis longtemps (pour les deux premières) ou des lectures choisies un peu au hasard en librairie (les deux suivantes) :

  • « Les vestiges du jour » de Kazuo Ishiguro (« The remains of the day ») : j’avais beaucoup aimé « Auprès de moi toujours » (« Never let me go« ) du même auteur, et je pensais donc retrouver dans ce roman le même esprit. Une déception finalement puisque je ne me suis pas trop attachée à l’histoire de ce majordome.
  • « L’affaire Lolita » de Penelope Fitzgerald (« The Bookshop ») : un roman dont j’avais entendu du bien, un sujet qui me donnait envie (une veuve décide d’ouvrir une librairie dans un petit village, ce qui déplaît aux notables de la ville), mais là encore je n’ai pas vraiment accroché, bien que ce livre soit très court et se lise plutôt bien.
  • « Le livre d’un été » de Tove Jansson (« Sommarboken ») : roman autobiographique de l’auteure finlandaise des « Moomin« , que j’ai sans doute lu un peu trop tard dans l’année par rapport à la saison décrite dans le livre (je l’ai fini début octobre). Ce n’est pas non plus une grosse déception car certains passages m’ont plu, mais j’étais contente de le terminer. Par contre, cela m’a permis d’en apprendre plus sur la très intéressante personne qu’était Tove Jansson, et m’a donné envie de découvrir la Finlande.
  • « La dactylographe de Mr James » de Michiel Heyns (« The Typewriter’s Tale ») : là je l’avoue, c’est un peu la machine à écrire sur la couverture du roman qui m’a motivée à l’acheter. Et bien, cela m’apprendra à juger un livre sur sa couverture ! Au final, je n’ai pas vraiment saisi où l’auteur voulait en venir, et je ne me suis pas du tout attachée au personnage de la dactylographe que j’ai trouvée énervante. Ma plus grosse déception de l’année je pense.

J’espère que 2015 sera pour moi aussi riche en découvertes livresques.

Et vous, quels ont été vos coups de cœur en 2014 ?

Bilan trimestriel n°2 – 2012

Un petit bilan pour vous tenir au courant de mes lectures de ces trois derniers mois, même si je ne suis pas très en présente en ce moment par ici.. Après un mois d’avril très léger niveau lecture (3 romans), j’ai repris du poil de la bête durant les mois de mai et juin, avec 11 romans et 6 bandes dessinées. Comme je n’ai écrit aucune chronique durant ces trois mois, je vous mets les liens vers les pages Livraddict des livres lus :

z__montages

  • « Beignets de tomates vertes » de Fannie Flagg : un livre que je souhaitais lire depuis très longtemps, et que je ne regrette pas d’avoir enfin découvert. J’ai beaucoup aimé déambuler à travers le Whistle Stop Cafe et y découvrir tous ces personnages hauts en couleur. Je pense aussi en regarder l’adaptation un de ces jours.
  • « Hush hush » de Becca Fitzpatrick : une lecture bien distrayante mais qui ne me laissera pas non plus un souvenir impérissable. j’ai bien aimé suivre l’évolution de la relation entre Patch et Nora, mais je ne suis pas sûre que je lirai la suite de leurs aventures.. »
  • D’autres vies que la mienne » d’Emmanuel Carrère : une très belle découverte. J’ai été très touchée par les différentes histoires qui se croisent dans ce roman. Je pense visionner l’adaptation rapidement et lire un autre roman de l’auteur rapidement, sans doute « L’adversaire« .
  • « Sally Lockhart, tome 1 : La malédiction du rubis » de Philip Pullman : par l’auteur de la série « A la croisée des mondes« , le premier tome d’une autre série prometteuse. J’ai hâte de découvrir les suivants et de retrouver les différents personnages de ce roman jeunesse, tous très attachants.

    z__montages

  • « True Grit » de Charles Portis : un roman que j’avais gagné lors d’un concours organisé par Leiloona du blog Bric à Book (merci encore d’ailleurs !). Je suis contente d’avoir découvert le livre qui se cache derrière le film des frères Coen (que je visionnerai sans doute bientôt). « Lire » un western est assez particulier, mais j’ai beaucoup apprécié. Les trois personnages principaux et leurs forts caractères respectifs y ont sans doute été pour beaucoup dans mon plaisir à lire ce roman.
  • « Pour toujours… jusqu’à demain » de Sarah Dessen : j’ai enfin découvert un roman de cet auteur jeunesse ! Et bien je ne suis pas du tout déçue de ma découverte. J’ai beaucoup apprécié suivre les aventures de Macy, et je retenterai rapidement l’expérience avec cette auteure, sans doute avec « Cette chanson-là » ou « Ecoute-la« .
  • « Rosa Candida » d’Audur Ava Ólafsdóttir : là encore, cela faisait longtemps que je souhaitais découvrir ce roman dont on me parlait tant. J’ai été très touchée par le voyage initiatique d’Arnljótur, jeune papa qui décide de partir travailler dans la roseraie d’un ancien monastère et y apprendra à être père. La galerie de personnages rencontrée par le personnage principal est sans doute ce qui m’a le plus plu dans ce roman tout en douceur..
  • « La délicatesse » de David Foenkinos : ma petite déception du trimestre. Je crois que j’attendais beaucoup trop de ce roman dont beaucoup de personnes parlaient en bien.. J’ai bien aimé, mais j’ai attendu pendant toute ma lecture une petite étincelle qui n’est finalement jamais venue. Dommage. Ça ne m’empêchera pas je pense de découvrir les autres romans de l’auteur (notamment « Les souvenirs« , qui me tente beaucoup). Cela dit, j’ai regardé l’adaptation du roman quelques semaines après, et je l’ai trouvée très réussie. Meilleure que le film même, selon moi..

Bilan 3

  • « Vingt-quatre heures de la vie d’une femme » de Stefan Zweig : après la petite déception qu’avait constitué « Le joueur d’échecs« , j’ai commencé ce court roman avec une petite appréhension. Résultat : une superbe découverte qui m’a donné envie de dévorer tous les romans de Stefan Zweig ! J’ai été totalement emportée par cette histoire. Le prochain Zweig devrait être « Le voyage dans le passé« , actuellement dans ma PAL, « La confusion des sentiments« , « Marie-Antoinette » ou encore « Lettre d’une inconnue« .
  • « Millenium, tome 2 : La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette » de Stieg Larsson : enfin, je découvre le 2nd tome de cette superbe série que constitue les Millenium ! J’avais oublié comme les personnages de ces romans policiers sont totalement addictifs, notamment Lisbeth et Mikael dont j’ai adoré suivre les aventures. J’ai été ravie que ce tome se concentre plus précisément sur le personnage de Lisbeth, qui fait maintenant partie de mes personnages littéraires préférés. J’ai été totalement prise par ma lecture, totalement tendue par moment, tant les évènements de ce tome sont forts et éprouvants pour les nerfs.. Je lirai le 3ème tome à sa sortie en poche, je préfère en effet ne pas me presser et profiter au maximum de ce dernier tome !
  • « Les compliments » de François Morel : je vous avais montré ici un exemple de chronique radiophonique réalisée par François Morel. Je ne me lasse pas d’écouter encore et encore les chroniques de ce monsieur, dont je trouve le maniement des mots drôle, fin et poétique. J’ai donc lu ce recueil de « compliments » destinés à des invités de France Inter, réalisés il y a une dizaine d’années (notamment lors de l’entre-deux tours de l’élection présidentielle en 2002). Comme toujours, François Morel sait parfaitement marier les mots pour faire comprendre l’admiration (ou non) qu’il a pour l’invité. Le passage d’un genre à l’autre est impressionnant, François Morel s’adaptant au parcours de l’invité ou à l’actualité pour réaliser ses chroniques.
  • « A Mélie, sans mélo » de Barbara Constantine : après avoir été un peu déçue par un autre de ses romans, « Tom, petit Tom, tout petit homme, Tom« , je ne savais pas à quoi m’attendre avec cet autre livre. Et bien j’ai eu tort de tant repousser cette lecture, puisque j’ai adoré ce court roman ! Les personnages sont vraiment parfaits, le cadre dans lequel se déroule cette histoire également. J’aurais même aimé rester avec eux plus longtemps.. J’aurais aimé avoir une grand-mère comme Mélie, tellement vive et originale. J’ai également beaucoup aimé toutes les petites références disséminées par Barbara Constantine. Maintenant, j’ai vraiment hâte de découvrir son dernier roman : « Et puis, Paulette…« .

A ajouter à cela, deux relectures de romans jeunesse lus plus jeune :

  z__montages

  • « Trois amies » de Judy Blume : une relecture d’un roman qui a beaucoup marqué mon adolescence, comme tous les romans de Judy Blume. Même si j’ai été un peu déçue par cette relecture (et oui, j’ai senti que j’avais grandi..), j’ai été contente de retrouver Stephanie, Rachel et Alison. Je continuerai mes relectures de cette auteure (ainsi que des autres romans de L’Ecole des Loisirs lus durant mon adolescence), en commençant par la suite de ce roman, « Tiens bon, Rachel !« .
  • « Quatre filles et un jean, tome 1 » d’Ann Brashares : là encore, une relecture d’un livre qui a beaucoup marqué mon adolescence. J’ai beaucoup aimé retrouver Bridget, Lena, Carmen et surtout Tibby (mon personnage préféré depuis cette relecture..). Je continuerai sur ma lancée en lisant les quatre autres tomes la série, ainsi que les autres romans d’Ann Brashares (j’avais déjà lu et chroniqué « Toi et moi à jamais » il y a quelques mois).

Durant ce trimestre, j’ai également lu quelques bandes dessinées :

          z__montages1

  • « Ma vie est tout à fait fascinante » de Pénélope Bagieu : une petite déception pour cette bande dessinée.. Je connaissais déjà le blog de Pénélope Bagieu, mais j’avoue que je n’ai pas été totalement emballée par cet album. Par contre, sa dernière sortie, « La Page blanche » ( (en collaboration avec Boulet), me tente beaucoup !
  • « Transat » d’Aude Picault : une très chouette BD d’une auteure que j’apprécie beaucoup (« Moi je » est une pépite !).. On suit le parcours de la narratrice, graphiste ne supportant plus la routine de son quotidien parisien, qui décide de participer à une transat. Les dessins sont comme toujours bluffants, à la fois pleins de simplicité et de force.

z__montages2

z__montages3

  • « Mattéo, tome 1 : Première époque (1914-1915) » de Jean-Pierre Gibrat : après la 2nde guerre mondiale présente dans « Le vol du corbeau » et « Le sursis« , place à la 1ère guerre mondiale dans cette autre série de Gibrat. Comme toujours, je suis sous le charme des dessin de celui-ci, même si à force, je trouve que tous ses personnages se ressemblent un peu d’un album à l’autre ! L’histoire est passionnante, et on s’attache vite au destin de ce fils d’anarchiste espagnol, Mattéo.
  • « Le combat ordinaire, tome 2 : Les quantités négligeables » de Manu Larcenet : une relecture de cette merveilleuse série, pour la 4ème fois il me semble, je ne m’en lasse pas.. On retrouve Marco et ses questionnements, ici sur fond d’entre-deux tours de l’élection présidentielle en 2002. Toujours aussi passionnant, prenant et drôle à la fois.

Enfin, pour ce qui est de mes challenges en cours, parmi les livres lus durant ce trimestre, « A Mélie, sans mélo » entre dans le cadre du baby-challenge Littérature contemporaine :

8/20

Bilan Livres 2011

En cette fin d’année, il serait bon de faire un petit point sur mes lectures de 2011… Je peux dire que je suis très satisfaite de mes lectures cette année, puisque je ne me rappelle que quelques rares déceptions (en général des livres que je voulais lire depuis des années, que j’étais quasi-sûre d’adorer, mais qui se révèlent du coup un peu décevants, évidemment…).

Cette année donc, j’ai eu le plaisir de lire une cinquantaine de livres (54 pour les puristes.. mais il y en a un petit qui risque d’être fini d’ici le 31 et qui comptera donc sans doute pour janvier), ainsi que 8 bandes dessinées (je suis un peu déçue à ce niveau-là, je ne lis plus beaucoup de BD malheureusement..).

Parmi ces lectures, quelques très très bonnes découvertes, dont voici mon Top 15 (je n’ai pas pu en mettre moins..) :

  • La voleuse de livres de Markus Zuzak : une de mes premières lectures de l’année et sûrement ma plus belle découverte. J’ai été extrêmement touchée par les différents personnages de ce roman, et j’ai particulièrement apprécié le narrateur, qui n’est autre que la Mort.
  • Hunger Games, tome 1 et Hunger Games, tome 2 : L’embrasement de Suzanne Collins : cela faisait longtemps que je ne m’étais pas plongée dans une série avec autant d’enthousiasme. Je n’attends plus que de pouvoir lire enfin le tome 3 en 2012.
  • Si je reste de Gayle Forman : je n’en ai malheureusement pas encore fait la critique (edit : avis mis en ligne depuis), mais c’est un roman que j’ai dévoré en quelques heures et pour lequel j’ai versé quelques larmes (et même plus)… Une très belle découverte que j’espère prolonger cette année par la lecture de sa suite, Là où j’irai.
  • Le clan des Otori, tome 1 : Le silence du rossignol de Lian Hearn : j’ai enfin commencé cette série qui me faisait de l’œil depuis de longues années, et j’ai vraiment adoré. Il me tarde là encore de retrouver Takeo dans le tome 2

  • La solitude des nombres premiers de Paolo Giordano : celui-là, c’est mon chouchou, le livre qu’on ne voit pas assez souvent sur les blogs de lecture et qui m’a profondément marquée. Il est triste, émouvant, et qu’est-ce qu’il prend aux tripes !
  • L’élégance du hérisson de Muriel Barbery : une lecture très agréable, que je ne pensais pas autant apprécier… J’ai été surprise par ce roman, qui m’a beaucoup touchée et m’a souvent fait sourire.
  • Harry Potter : Film Wizardry : il est un peu à part au milieu de ces romans, mais je ne pouvais pas ne pas en parler.. Une petite merveille lorsque l’on apprécie le monde magique d’Harry Potter, pleine d’anecdotes passionnantes sur les costumes, les décors, le choix des acteurs ou encore les effets spéciaux.
  • Nord et Sud d’Elizabeth Gaskell : je suis ravie d’avoir enfin découvert ce classique de la littérature anglaise. J’ai été agréablement surprise par le discours social présent dans ce roman, ce qui n’a fait qu’augmenter mon plaisir à le lire

  • Auprès de moi toujours de Kazuo Ichiguro : là non plus je n’en ai pas encore parlé, mais ce livre m’a beaucoup plu. J’ai trouvé le film qui en a été adapté très bon lui aussi.
  • Howl’s moving castle de Diana Wynne Jones : l’une de mes seules lectures en anglais de l’année. La découverte du roman qui a inspiré mon film préféré du studio Ghibli (Le château ambulant de Miyazaki) a été un pur régal.. La critique est normalement à venir.
  • Toi et moi à jamais de Ann Brashares : un court livre jeunesse/adolescents que je ne pensais pas autant apprécier mais que j’ai dévoré en quelques heures.
  • Le goût des pépins de pomme de Katharina Hagena : un roman plein de secrets de famille dans lequel j’ai adoré me plonger. Un bonheur pour les sens…

  • L’étrange disparition d’Esme Lennox de Maggie O’Farrell : un très beau roman traitant des terrifiants secrets d’une famille, du mensonge et de l’oubli… J’ai beaucoup aimé.
  • La pluie, avant qu’elle tombe de Jonathan Coe : j’ai enfin découvert cet auteur dont on me parlait tant… J’ai énormément apprécié, même si le thème des secrets de famille, très récurrent dans mes lectures comme vous pouvez le voir, finit par me lasser un tout petit peu (mais rassurez-vous, j’en ai encore pleins en stock !).
  • Extrêmement fort et incroyablement près de Jonathan Safran Foer : une très chouette découverte, que j’ai lue avec avidité…
  • Prodigieuses créatures de Tracy Chevalier : parce qu’il fallait bien que je rajoute un n°16 à mon Top 15, et parce que c’est Tracy Chevalier, et parce que l’une des héroïnes s’appelle Elizabeth…

Voilà, voilà, cela ne veut pas dire que les 40 autres étaient mauvais, mais ils m’ont juste moins marquée. Cela dit, comme je me dois quand même d’en parler, sachez qu’il y avait :

J’espère sinon pouvoir mettre à jour en 2012 mon avis sur les livres qui n’ont pas encore été chroniqués. Si vous voulez plus de détails, n’oubliez pas que vous pouvez toute l’année consulter ma page Livres 2011 en haut de la page (qui va d’ailleurs peut-être être rebaptisée pour la nouvelle année..), qui détaille mois après mois les livres que je lis…

Voilà, 2011 fini !!

Bilan trimestriel n°4 – 2011

Pour une fois, mon bilan trimestriel sera publié en temps et en heure, et même en avance. Durant ces trois mois donc, encore de belles découvertes, en fait je ne me souviens même plus du dernier livre qui m’ait déçue…

On commence donc avec les romans, soit l’essentiel de mes lectures (je ne lis plus beaucoup de BD ces temps-ci, malheureusement..). Il manque une bonne partie des articles correspondants, mais ça viendra petit à petit promis… Ce trimestre, j’ai donc lu :

  • Harry Potter and the order of the phoenix de J.K. Rowling : une relecture en anglais qui fait toujours du bien, je ne m’en lasse pas !
  • L’amour dure trois ans de Frédéric Beigbeder : bon alors voilà, je me contredis déjà, elle est là la petite déception de ce trimestre… Premier Beigbeder que je lis, sans doute pas le dernier, mais j’avoue avoir été un peu déçue. Je ne suis pas habituée à ce genre de littérature, ça parle trop de soi selon moi… Il manque quelque chose pour que ça me passionne.
  • La pluie, avant qu’elle tombe de Jonathan Coe : une pépite ! Je suis ravie d’avoir enfin découvert cet auteur dont on me disait si grand bien.
  • Qui es-tu Alaska ? de John Green : un livre jeunesse qui m’a beaucoup plu, toujours dans la superbe collection Pôle Fiction de chez Gallimard Jeunesse (c’est à travers cette collection que j’ai déjà découvert Cher inconnu, Toi et moi à jamais ou encore Le chaos en marche).
  • Delirium Tremens de Ken Bruen : ma première rencontre avec le fameux Jack Taylor, détective privé dépressif et alcoolique en Irlande.. J’ai beaucoup aimé.
  • Le chaos en marche, tome 1 : la voix du couteau de Patrick Ness : lecture du premier tome de cette superbe série, j’ai hâte de commencer le deuxième, Le cercle et la flèche.
  • Bliss, métamorphose d’une fille ordinaire de Shauna Cross : lecture du roman qui a inspiré ce film Bliss que j’adore, avec Ellen Page et Drew Barrymore. Une petite déception par rapport au film (ce n’est pas courant), mais une bonne découverte tout de même.
  • Une Anglaise à bicyclette de Didier Decoin : un très beau roman qui me tentait depuis sa sortie. Il m’a fait découvrir la plume de Didier Decoin, dont je lirai sans doute prochainement d’autres livres.
  • Elle s’appelait Sarah de Tatiana de Rosnay : je suis contente d’avoir enfin lu ce livre qui avait plu à beaucoup de personnes à sa sortie. Une toute petite déception quand même, je me suis beaucoup attachée à l’histoire de Sarah mais moins à celle de la narratrice… Mais cela reste un beau livre tout de même.
  • Hunger Games, tome 1 de Suzanne Collins : enfin je l’ai lu et je ne regrette pas ! Je ne m’attendais pas à quelque chose d’aussi bien construit, j’ai été agréablement surprise. Le tome 2 a d’ailleurs rapidement suivi..
  • Extrêmement fort et incroyablement près de Jonathan Safran Foer : une chouette découverte là encore. Comme d’habitude, cela m’a donné envie de lire tous les autres livres de l’auteur…
  • Hier tu comprendras de Rebecca Stead : un court livre jeunesse que j’ai pris plaisir à lire. Pas transcendant mais très sympathique !
  • Le clan des Otori, tome 1 : Le silence du rossignol de Lian Hearn : depuis le temps qu’il traînait chez moi, je suis contente de l’avoir enfin lu. Et j’attends avec impatience d’en lire les prochains tomes…
  • Hunger Games, tome 2 : L’embrasement de Suzanne Colllins : j’ai apprécié ce deuxième tome tout autant que le premier. Et j’ai très hâte de retrouver Katniss dans le 3ème et dernier tome..

Du côté de la bande dessinée, encore très peu de lectures ce trimestre, puisque je n’ai lu que le tome 1 de la série Quatre sœurs, intitulé Enid, par Cati Baur et Malika Ferjoukh, qui est une adaptation réussie du roman de cette dernière (que j’avais lu il y a de nombreuses années). Comme je l’ai dit dans mon article, j’ai beaucoup aimé. J’espère que les tomes suivants seront également adaptés en bande dessinée par Cati Baur.

Du côté du cinéma, un bilan pas top top pour ce dernier trimestre durant lequel j’ai vu 14 films :

  • L’armée des douze singes (12 Monkeys) de Terry Gilliam : je ne l’avais encore jamais vu, mais je suis ravie d’avoir enfin découvert ce classique du cinéma ! J’ai beaucoup apprécié.
  • Une fiancée pas comme les autres (Lars and the real girl) de Craig Gillespie : découverte de l’acteur Ryan Gosling qui monte qui monte, mais que je n’ai malheureusement pas encore vu, ni dans Drive, ni dans Half Nelson, ni dans aucun de ses films qui ont l’air si bien… Le film traite de manière réussie un sujet particulièrement singulier..
  • Toi moi les autres d’Audrey Estrougo : une très jolie découverte avec cette comédie musicale à la française, très entraînante, et dans laquelle j’ai beaucoup aimé retrouver Leïla Bekhti.
  • Et soudain tous le monde me manque de Jennifer Devoldere : là encore, une belle découverte du cinéma français. J’ai beaucoup aimé l’originalité de cette comédie et j’ai été bluffée et émue par certains des acteurs.
  • Les aventures de Tintin : le secret de la licorne de Steven Spielberg : je ne pensais pas autant aimer cette adaptation. Je l’ai trouvée très fidèle à l’image que je me fait de cette bande dessinée, et je me suis bien amusée. On retrouve bien l’esprit Indiana Jones, ce qui n’est pas pour me déplaire..
  • Intouchables d’Eric Toledano et Olivier Nakache : un très chouette film qui met la patate et dans lequel les acteurs sont vraiment impressionnants.
  • Mon père est femme de ménage de Saphia Azzeddine : une petite déception pour ce film avec François Cluzet…
  • Moi, moche et méchant de Pierre Coffin & Chris Renaud  : j’ai été très agréablement surprise par ce film d’animation que j’avais loupé à sa sortie.
  • Le seigneur des anneaux : La Communauté de l’Anneau de Peter Jackson (revisionnage) : une petite pointe de déception à revoir ce film 10 après (je pensais qu’il avait moins vieilli). Mais il me fait tellement rêver que je lui pardonne…
  • Burn after reading de Joel et Ethan Coen (revisionnage) : j’ai encore autant ri lors de ce deuxième visionnage ! Les acteurs sont géniaux, l’histoire complètement insensée et loufoque comme dans tous les Coen…
  • Tous les soleils de Philippe Claudel : une très belle surprise pour ce film qui m’a donné envie de découvrir l’Italie et la tarentelle..
  • L’illusionniste de Sylvain Chomet : un très chouette film adapté d’un scénario de Jacques Tati, même si j’avais préféré Les triplettes de Belleville du même réalisateur… Mais cela reste un film très tendre et poétique.
  • De l’eau pour les éléphants de Francis Lawrence : un film sympa mais sans plus, comme le livre au final…
  • Le parrain de Francis Ford Coppola : j’ai enfin découvert ce monstre du cinéma américain ! J’aurais peut-être du le voir en VO, car la voix française de Marlon Brando est quelque peu dérangeante, mais sinon j’ai beaucoup aimé. Et puis surtout, pourquoi avoir affublé Brando de ces horribles bajoues dégoutantes et ridicules ? Il aurait tellement plus la classe sans…

Et bientôt, mon bilan de l’année 2011…

Bilan trimestriel n°3 – 2011

Et voilà, encore un bilan en retard, ce présent article traitant de mes lectures et visionnages de films des mois de juillet, août et septembre 2011. J’essaierai bien entendu de mettre à jour les chroniques correspondantes au fur et à mesure…

Alors, durant ces trois mois, qu’ai-je donc lu ?  Je dirais que ce trimestre a encore été l’occasion de faire de très belles découvertes. Je me suis également remise à la lecture jeunesse pour mon plus grand plaisir…

  • Auprès de moi toujours de Kazuo Ishiguro, une très jolie découverte que j’ai pu prolonger par le visionnage de son adaptation ciné.
  • Les cinq quartiers de l’orange de Joanne Harris, auquel je n’ai pas vraiment accroché durant les longs mois qu’a duré sa lecture.
  • Mon enfant de Berlin d’Anne Wiazemsky, un livre sympa mais quelque peu décevant.
  • L’école des saveurs d’Erica Bauermeister, une très jolie découverte, rapide, sympa et touchante, qui donne envie de cuisiner et surtout de savourer…
  • 84 Charing Cross Road de Helene Hanff, une petite déception pour ce livre dont j’avais entendu tellement de bien.
  • Nord et Sud d’Elizabeth Gaskell, un classique que j’ai lu avec plaisir.
  • Le liseur de Bernhard Schlink, un livre agréable que je connaissais déjà pour avoir vu son adaptation au cinéma.
  • Harry Potter and the prisoner of Azkaban de J.K. Rowling, une relecture en anglais qui m’a fait encore une fois du bien.
  • Howl’s moving castle de Dianna Wynne Jones, la découverte en anglais du livre qui a inspiré l’un de mes films préférés du sutdio Ghibli, « Le Château ambulant ». J’ai adoré retrouver tous ces personnages que j’adore.
  • Si je reste de Gayle Forman, une lecture jeunesse qui m’a, avec surprise, énormément plu et qui m’a touchée.
  • Harry Potter – Film Wizardry, dont j’avais déjà parlé en avril, mais que j’ai enfin fini après en avoir savouré une à une toutes les pages.
  • L’étrange disparition d’Esme Lennox de Maggie O’Farrell, une très chouette découverte pour un roman dont on avait tellement parlé en bien. Je me suis passionnée pour le récit d’Esme et la relation qu’elle noue petit à petit avec Iris.
  • La pelouse de Camomille de Mary Wesley, une première découverte réussie de cette auteure dont un autre roman m’attend dans ma pile.
  • L’attrape-cœurs de J.D. Salinger, une étrange découverte de ce roman culte aux Etats-Unis, quelques détails ont eu du mal à passer mais j’en garde globalement un bon souvenir.
  • Je veux vivre de Jenny Downham, une lecture qui m’a énervée dans sa première partie et bouleversée dans la seconde. Visiblement c’est le cas de plusieurs personnes ayant lu ce livre…
  • Toi et moi à jamais d’Ann Brashares, une très belle découverte jeunesse pour cette auteure que je connaissais déjà à travers la série des « Quatre filles et un jean ».
  • Harry Potter and the goblet of fire de J.K. Rowling, encore une relecture en anglais, cette fois du tome 4 (je relis les tomes en anglais les uns après les autres). Encore une fois, j’ai redécouvert avec plaisir des milliers de petits détails que j’avais oubliés…
  • The tales of Beedle the Bard de J.K. Rowling, une lecture toute courte en anglais qui m’a permis de retrouver Dumbledore et ses analyses des contes de Beedle le barde…

En ce qui concerne la bande dessinée, je dirais que ce trimestre a été plutôt pauvre puisque je n’en ai lu qu’une, l’intégrale du Sursis de Jean-Pierre Gibrat. Lecture unique mais réussie, j’ai une fois de plus adoré le travail de Gibrat, que j’avais découvert avec la série Le vol du corbeau.

Concernant les films, pas mal de bonnes surprises (notamment, un regain de passion pour quelques bons films français récents, et pour quelques petits films américains) mais aussi évidemment des déceptions…

  • Harry Potter et les reliques de la mort Partie 1 de David Yates, que j’ai revu en VO avec un immense plaisir (celui-ci est définitivement mon préféré des 8 films). 
  • Black Swan de Darren Aronofsky, un très beau film porté par Natalie Portman, parfois angoissant mais surtout époustouflant.  
  • Winter’s bone de Debra Granik, une très très jolie découverte que je conseille à tout le monde, ne serait-ce que pour l’actrice principale, Jennifer Lawrence, dont on va sûrement entendre parler de plus en plus… Pour plus de renseignements, c’est ici.
  • Tout ce qui brille de Géraldine Nakache & Hervé Mimran, un film français surprenant et attachant, j’ai été bluffée par les deux actrices principales. En cadeau, une superbe vidéo qui me fout la patate dès que je la vois :

 

  • Des hommes et des dieux de Xavier Beauvois, un film sur lequel je ne sais pas que dire au final. Il est beau, silencieux. 
  • Loin d’elle (Away from her) de Sarah Polley, sur la maladie d’Alzheimer, à la fois dur et touchant.
  • Wall-E de Andrew Stanton, une pépite, rien que pour son générique de fin représentant différents mouvements artistiques de l’histoire humaine :
  • Le come-back (Music & Lyrics) de Mark Lawrence, une vraie surprise, que je ne m’attendais pas à trouver si bien et décalée. Pour le plaisir des yeux et des oreilles, « Pop ! Goes my heart » :
  • Burn after reading de Joel & Ethan Coen, un très bon film, très drôle, et dans lequel les acteurs sont parfaits et surprenants (Aah… Brad Pitt en coach sportif à polo rouge…)
  • Harry Potter et les reliques de la mort Partie 2 de David Yates, ça y est, la saga se termine sur ce volet réussi mais trop court !
  • Underworld de Len Wiseman, pas grand chose à dire sur ce film, je crois que je suis partie me faire à manger pendant qu’il tournait… Ce que j’en ai vu m’a fait penser à un mélange entre Matrix, les orques du Seigneur des Anneaux et Twilight (et j’ai bien aimé ces trois films pourtant…).
  • Bagdad Café de Percy Adlon, un film étrange mais plaisant, à la musique envoûtante…


  • Légendes d’automne d’Edward Zwick, sympa mais sans plus, m’a permis de compléter ma connaissance de la filmo de Brad Pitt.
  • Nord et Sud de Brian Percival (BBC), l’adaptation du-dit bouquin, un peu décevante…
  • Le premier jour du reste de ta vie de Rémi Bezançon, une très belle découverte !
  • Le goût des autres d’Agnès Jaoui, je souhaitais le voir depuis longtemps, Bacri y est superbe…
  • Super 8 de J.J Abrams, une bonne découverte, les personnages des enfants sont attachants et nous ramènent en enfance…
  • Le pari de Didier Bourdon & Bernard Campan, revisionnage de ce film que j’ai trouvé mieux que le souvenir que j’en avais gardé.
  • Usual suspects de Bryan Singer, une grosse grosse déception, je pensais adorer, ce n’est pas trop passé…
  • The Commitments d’Alan Parker, idem.
  • Never let me go de Mark Romanek, un film sympa et esthétiquement beau.
  • Retour à Cold Mountain de Anthony Minghella, mouais, une sensation de déjà-vu …
  • Le Château ambulant de Hayao Miyazaki, revu pour la dixième fois après avoir lu le livre, que dire de plus, ce film est parfait !
  • Le patient anglais d’Anthony Minghella, pratiquement 3 heures de film pour ça, je me suis un peu ennuyée…
  • Coraline de Henry Selick, une petite perle ! J’ai envie de lire le livre maintenant !
  • Goodbye Bafana de Bille August, une déception.
  • Le petit Nicolas de Laurent Tirard, une surprise, un film pas si mal réussi malgré mes a prioris…

Bilan trimestriel n°2 – 2011

Ouh la la, il est temps de réveiller ce blog ! Voilà donc, avec quelques semaines de retard, mon bilan pour le deuxième trimestre 2011, soit les mois d’avril, mai et juin. J’espère pouvoir mettre à jour les critiques correspondantes au fur et à mesure…

Durant ces trois mois, j’ai fait de très bonnes découvertes, et malgré quelques petites déceptions, je crois que tous les livres que j’ai lus m’ont plu :

  • La Jeune fille à la perle de Tracy Chevalier : une relecture d’un de mes livres préférés, dont j’ai parlé dans mon article du 18 avril.
  • Les enfants du marais de Georges Montforez : un très joli roman sur la simplicité, la liberté et l’oisiveté, que je souhaitais lire depuis longtemps. Il a été adapté au cinéma par Jean Becker.
  • De l’eau pour les éléphants de Sara Gruen : une petite déception pour un roman qui promettait pourtant. Mais je devais en attendre trop, car ce fût quand même une bonne lecture.
  • Quand souffle le vent du nord de Daniel Glattauer : le fameux livre sur lequel je me questionne depuis que je l’ai lu : l’ai-je aimé ou pas ? Je vais avoir du mal à en faire la critique…
  • Si c’est un homme de Primo Levi : un très beau livre, que j’ai cru ne jamais pouvoir finir tant je l’ai trouvé dur.
  • La solitude des nombres premiers de Paolo Giordano : un coup de cœur pour ce livre italien qui a été adapté au cinéma il y a quelques mois. On suit des personnages à vif et on ne peut petit à petit plus les lâcher…
  • Tom, petit Tom, tout petit homme, Tom de Barbara Constantine : une jolie histoire sur l’amitié, mais je crois être passée un peu à côté. Je n’ai pas trop accroché au style de l’auteur, même si l’histoire en elle-même m’a touchée.
  • Fahrenheit 451 de Ray Bradbury : deuxième coup de cœur pour ce classique de la science-fiction. Je l’ai lu rapidement, je pense donc être passée à côté d’une multitude choses, mais il m’a beaucoup plu.
  • De pierre et de cendre de Linda Newbery : une demeure anglaise dont l’architecture est une histoire à elle toute seule, un père insaisissable et ses deux filles adolescentes, un jeune artiste engagé pour leur apprendre l’art de la peinture, des sculptures entourées de mystères et des secrets de famille… Que demander de plus ? Un roman autour du mensonge, de l’art et de la création qui m’a beaucoup plu.
  • Curiosités et vérités à propos de la Lune de Nicolas Fauveau : un petit livre passionnant, contenant une multitude d’anecdotes, de références, de proverbes, de superstitions et de poèmes sur le thème de la Lune.
  • Paola de Vita Sackville-West, dont j’ai parlé dans mon article du 14 juillet.
  • Prodigieuses créatures de Tracy Chevalier : le dernier Tracy Chevalier, sorti en poche en juin, et que j’ai enfin lu !

Allez, soyons fous, comme l’autre moitié de mon temps libre est consacrée à regarder des films, je vous mets également les films que j’ai vus :

  • Princesse Mononoké de Hayao Miyazaki : un petit revisionnage de l’un de mes Miyazaki préférés. Les thèmes régulièrement abordés par le studio Ghibli sont toujours là : la destruction de la nature par l’homme, l’opposition entre la technique et la nature, l’amitié entre l’homme et les animaux et la Nature avec un grand « N », peuplée de Dieux et d’esprits de la forêt. Pour la fiche du film, c’est ici.
  • Les enfants du marais de Jean Becker : l’adaptation du roman du même nom, j’en parlerai également dans l’article qui lui est consacré. Un film qui regroupe de superbes acteurs : Michel Serrault, André Dussollier, Jacques Gamblin, Jacques Villeret, Isabelle Carré et Eric Cantona. Fiche Allociné.
  • Somewhere de Sofia Coppola : dernier film de cette réalisatrice que j’adore, où l’on suit Johnny Marco, un acteur passant sa vie dans les hôtels ou en promotion, qui doit s’occuper de sa fille Cleo pendant quelque temps. Un film qui doit beaucoup au superbe jeu de la jeune actrice Elle Fanning (sœur de Dakota), qui interprète le rôle de Cleo, et à la musique envoûtante du groupe français Phoenix. Certaines scènes sont vraiment superbes, comme celle où Johnny et sa fille prennent le thé sous l’eau dans la piscine, sur l’air de « I’ll try anything once » des Strokes. Fiche Allociné.
  • Le maître d’école de Claude Berri : premier visionnage de ce film culte pour certains, avec Coluche dans le rôle principal (je l’avoue, c’était la première fois que je voyais l’un de ses films…). Un film que j’ai trouvé drôle et étonnant, et qui, même si ce n’est pas son but principal j’imagine, réussi à faire passer de jolies réflexions sur le métier de prof et sur ce que l’on transmet aux enfants. Fiche Allociné.
  • Les émotifs anonymes de Jean-Pierre Améris : un très joli film qui esthétiquement m’a fait penser au « Fabuleux Destin d’Amélie Poulain ». Tendre et drôle à fois, dans le milieu du chocolat (ce qui ne gâche rien), et porté par les deux superbes acteurs que sont Isabelle Carré et Benoît Poelvoorde, qui prouve encore une fois qu’en plus d’être un très bon acteur de comédie, il est également un parfait acteur dans des scènes plus « dramatiques ». Il a une façon intense de faire passer les émotions, notamment lorsqu’il joue un personnage crevé de peur en présence d’une femme… Fiche Allociné.
  • Le nom des gens de Michel Leclerc : un film drôle, original et surprenant dans sa façon de traiter la politique, il a été l’un de mes coups de cœur de ces derniers mois avec le précédent (je les ai vus à quelques jours d’intervalle). Sara Forestier est explosive, Jacques Gamblin comme à son habitude joue merveilleusement bien le gars calme, réservé, qui ne fait pas de bruit et n’aime pas trop qu’on parle de lui… Fiche Allociné.
  • Signes de M. Night Shyamalan : je n’avais pas encore vu ce très bon film, c’est chose faite maintenant ! Mel Gibson, Joaquin Phoenix et les enfants (Abigail Breslin, de « Little Miss Sunshine », et Rory Culkin, le frère Macauley) sont tout simplement parfaits… Ça faisait longtemps que je n’avais pas vu un aussi bon film de science-fiction. Fiche Allociné.
  • La conquête de Xavier Durringer : une bonne découverte, qui, avec surprise, m’a plu. Denis Podalydès est impressionnant, de même que Bernard Le Coq. Fiche Allociné.
  • Non ma fille, tu n’iras pas danser de Christophe Honoré : j’avais trouvé le seul autre film que j’ai vu de ce réalisateur (« Les Chansons d’amour ») un peu trop « parisien » à mon goût, mais là, la migration vers Guerlédan en Bretagne a du mieux passer avec moi… Un film intéressant avec de très bons acteurs (Chiara Mastroianni et Marina Foïs sont impressionnantes), qui retranscrit très bien les tensions qui peuvent survenir dans une famille, mais qui m’a tout de même laissée un peu perplexe sur la fin. Je suis donc légèrement partagée sur mon ressenti… Fiche Allociné.
  • Coco avant Chanel d’Anne Fontaine : un film que je souhaitais voir depuis sa sortie, et bien ça faisait longtemps que je n’avais pas trouvé Audrey Tautou aussi juste. Quant à Benoît Poelvoorde, comme je l’ai dit plus haut pour « Les émotifs anonymes », il est parfait dans ce genre de rôles. J’ai beaucoup aimé l’esprit, l’époque, les décors, les costumes… et également l’acteur jouant le rôle de Boy Capel, Alessandro Nivola, qui m’a totalement séduite ! Fiche Allociné.
  • Letters to Juliet de Gary Winick : pas grand chose à dire sur ce film, dont j’ai du sauter certains passages tellement il ne passait pas vite… Je crois que l’actrice principale n’a qu’un sourire. Même mon idole Gael Garcia Bernal n’a pas réussi à remonter le truc… Fiche Allociné.
  • Miss Pettigrew lives for a day de Bharat Nalluri : un film que je pensais adorer, mais non finalement ce n’est pas passé. Amy Adams, que j’ai beaucoup aimée dans « Julie & Julia », « Sunshine Cleaning » ou « Fighter » m’a ici un peu épuisée… Fiche Allociné.
  • La mémoire dans la peau de Doug Liman et La vengeance dans la peau de Paul Greengrass : une jolie découverte pour ces films que j’avais laissé passer à leur sortie il y a belle lurette. Bon, je me suis un peu plantée en les regardant puisque j’ai loupé le deuxième, mais je les ai trouvés dans l’ensemble très agréables et distrayants. D’ailleurs, quelqu’un peut-il me dire dans quel village du Centre ou de Bourgogne se cache-t-il dans le premier film (celui où vit le frère de sa chère et tendre) ? J’ai beau avoir repassé la scène plusieurs fois, je ne parviens pas à comprendre le nom du village… Fiche Allociné ici et ici.
  • Rabbit Hole de John Cameron Mitchell : un autre coup de cœur pour ce drame avec Nicole Kidman et Aaron Eckhart, traitant de manière sobre et tendre du deuil d’un couple venant de perdre son enfant. Ne passez pas à côté ! La bande-annonce est ici. Petit point noir : bien que la musique présente dans cette bande-annonce soit tout simplement merveilleuse (il s’agit du titre « The High Road » du groupe Broken Bells, dont le clip est ici), elle n’est malheureusement pas dans le film… Fiche Allociné.
  • Love actually de Richard Curtis : revisionnage de ce film qui fait tant d’émules partout partout… Je me demandais pourquoi, car je n’en avais pas un si bon souvenir. Maintenant je sais, il est tout simplement drôle et jouissif (et, ce qui n’est pas rien, il m’a réconciliée avec Hugh Grant grâce à la scène où il danse à travers sa maison…). Fiche Allociné.
  • The Switch de Josh Gordon & Will Speck (qui sonne bien mieux que sous son titre français Une famille très moderne) : une bonne comédie sans trop de chichis, très drôle par-dessus le marché, avec Jennifer Aniston et Jason Bateman (le « papa adoptif » dans « Juno »). Fiche Allociné.
  • The Beaver de Jodie Foster (ou Le complexe du castor en VF) : un nouveau coup de cœur pour ce film sur la dépression, sujet traité de manière originale et émouvante. Et puis, si ça permet à Mel Gibson de revenir, je dis oui ! Fiche Allociné.
  • Brothers de Jim Sheridan : un magnifique film sur le retour de guerre d’un soldat en Irak, sur la relation entre frères et sur la famille. J’ai beaucoup aimé, les acteurs y sont pour beaucoup (Natalie Portman et Jake Gyllenhaal sont sublimes, Tobey Maguire est flippant). Fiche Allociné.
  • Veronica Guerin de Joel Schumacher : grosse déception pour ce film inspiré de la vie de la journaliste irlandaise. C’était pourtant un sujet intéressant, mais je n’ai pas accroché. Fiche Allociné.
  • Gone Baby Gone de Ben Affleck : adaptation d’un roman de Dennis Lehane (qui depuis Shutter Island fait partie des auteurs dont je veux lire tous les livres…) par Ben Affleck, avec son frère Casey dans le rôle principal. Un acteur que j’avais déjà trouvé épatant auprès de Brad Pitt dans le très beau film L’assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford d’Andrew Dominik. Ben Affleck a décidément bien fait d’abandonner un peu le jeu d’acteur pour la réalisation, j’avais déjà beaucoup aimé son dernier film The Town. Fiche Allociné.

Je vous épargne le bilan de mes achats, cet article est déjà bien trop long…

Bilan trimestriel n°1 – 2011

Alors oui j’avoue, si je fais un bilan trimestriel, c’est surtout parce que j’ai oublié d’en faire un chaque mois et que maintenant c’est trop tard… Et puis aussi surtout parce que j’adore faire des bilans, ce qui me permet de me convaincre que je maîtrise totalement mes lectures et mes achats (mouais…).

Du coup, durant ces trois premiers mois de cette merveilleuse année 2011, qu’ai-je lu ? Tout d’abord de chouettes romans et nouvelles :

  • La voleuse de livres de Markus Zusak : un réel coup de cœur pour ce roman que j’ai trouvé très original et émouvant.
  • L’élégance du hérisson de Muriel Barbery : un livre enfin lu après tant d’années d’hésitation, je ne regrette pas !
  • Le silence de la mer de Vercors : une lecture différente des mes habitudes, qui m’a beaucoup touchée.
  • Le goût des pépins de pomme de Katharina Hagena (dont l’avis devrait suivre) : un livre que j’ai beaucoup apprécié, traitant du souvenir, de nostalgie et de secrets de famille…

D’agréables relectures :

  • Cher inconnu de Berlie Doherty : un roman jeunesse travaillé et fort.
  • Harry Potter and the chamber of secrets de J.K. Rowling : une relecture en audio et en anglais qui m’a encore et toujours plu… On ne se refait pas !

Des livres qui parlent de petites bêtes et de grosses étoiles :

  • La malédiction du cloporte d’Olivier Hertel & Christine Coustau : un livre qui a l’air d’avoir plu plus que je ne l’aurais imaginé et que je conseille fortement.
  • L’univers expliqué à mes petits-enfants de Hubert Reeves : un joli livre qui permet de comprendre un peu mieux le fonctionnement de notre univers et même un peu plus…
  • Indignez-vous de Stéphane Hessel : un tout petit livre non chroniqué ici mais qui se lit bien et est à lire…

Quelques déceptions :

  • Le joueur d’échecs de Stefan Zweig : une petite déception qui ne m’empêchera pas de persister avec les romans de cet auteur…

Niveau bandes dessinées, des découvertes mais aussi des relectures :

  • Blacksad, tomes 3 & 4 de Juan Diaz Canales et Juanjo Guarnido : une relecture du troisième tome et une découverte du dernier. Cette série reste encore une fois ma préférée, je ne me lasse pas des dessins et des dialogues de ce magnifique travail…
  • Magasin Général, tome 6 de Loisel & Tripp : la suite de cette série que je suis depuis l’année dernière et que j’aime beaucoup (peut-être un article bientôt…)
  • Lanfeust de Troy, tomes 1 & 2 de Tarquin & Arleston : une re-re-re-lecture des premiers tomes de cette bande dessinée incontournable de mon adolescence…
  • Le Petit Prince de Joann Sfar : une bande dessinée qui m’a réconciliée avec Joann Sfar, si vraiment il y en avait besoin…

Enfin niveau cinéma, un peu moins de films par rapport à l’année dernière mais je compte bien me rattraper en partie !

Des découvertes plaisantes voire des coups de cœur :

  • Shutter Island de Martin Scorsese : un des meilleurs films visionnés depuis bien longtemps !
  • Arrietty le petit monde des chapardeurs de Hiromasa Yonebayashi : une toute mini-déception pour ce film du studio Ghibli qui avait pourtant du potentiel… mais qui s’en sort quand même pas mal !
  • Going the distance de Nanette Burstein : une petite perle dans la comédie indé américaine (même si aujourd’hui elle n’a parfois d’indé que le nom…).
  • Les chemins de la liberté de Peter Weir : un film aux paysages superbes qui m’a fait voyager et m’a donnée envie de lire le livre dont il est inspiré.
  • L’orphelinat de Juan Antonio Bayona : un thriller hispano-mexicain vraiment surprenant et esthétique que je vous invite à découvrir…
  • Le discours d’un roi de Tom Hooper : un merveilleux film tenu pas des acteurs superbes (Geoffrey Rush, Colin Firth et Helena Bonham Cartee en tête).
  • Soul Kitchen de Fatih Akin : un film allemand à côté duquel il ne faut surtout pas passer !
  • Persuasion de Adrian Shergold : je ne suis jamais très objective quand il s’agit d’adaptations de Jane Austen, mais j’ai bien aimé…

Des re-visionnages magiques :

  • Porco Rosso de Hayao Miyazaki : un petit Miyazaki de temps en temps, ça ne fait jamais de mal…
  • Good-morning England de Richard Curtis : une superbe comédie à l’univers musical jouissif !
  • O’brother de Joel et Ethan Coen : je ne m’en souvenais pas bien, mais j’ai adoré ce second visionnage du film des frères Coen.
  • Micmacs à tire-larigot de Jean-Pierre Jeunet : toujours dans l’esprit Jeunet : des acteurs hallucinants, un monde loufoque et décalé, de l’humour grinçant, j’adhère…
  • La leçon de piano de Jane Campion : un superbe film que je regardais souvent étant plus jeune. Les acteurs sont superbes, les paysages aussi et la musique prend aux tripes…

Des films qui m’ont parfois déçue et laissée perplexe, voire mal à l’aise :

  • Alice au pays des merveilles de Tim Burton : j’ai aimé les acteurs, les décors et l’esprit, mais alors je ne sais pas pourquoi, je n’ai quand même pas du tout accroché…
  • Au-delà de Clint Eastwood : grosse déception pour ce film qui promettait pourtant. En fait, j’ai détesté la partie centrée sur le personnage de Cécile de France, ce qui m’a totalement empêchée d’apprécier le reste du film. Tu peux faire mieux Clint !
  • Le bruit des glaçons de Bertrand Blier : le début m’a bien plu mais au bout d’un moment j’étais mal à l’aise et j’avais juste envie que ça s’arrête. Un petit mot pour les jeux de Dujardin et de Dupontel qui sont quand même très bons…
  • Fighter de David O. Russel : j’étais littéralement mal durant toute la première partie, je l’ai trouvé violent sans que ce soit réellement justifié, je n’ai pas du tout accroché.

Au final, j’arrive donc à un total de 10 livres lus, 6 bandes dessinées et de 17 films vus.

Concernant mes achats, je dirais que je me suis calmée, puisque suite au craquage de Noël, je n’ai acheté « que » 8 livres (dont 6 d’occasion !) :

Les autres, je les ai eus en cadeaux (merci mon anniversaire…) :

  • Harry Potter : Film Wizardry (que je lis en ce moment et qui est absolument superbe !)
  • Dans la brume électrique de James Lee Burke
  • La vie d’une autre Frédérique Deghelt
  • Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates de Mary Ann Schaffer (déjà lu mais à relire)
  • Le Petit Prince de Joan Sfar
  • Les Bretonnismes de Hervé Lossec
  • Sur la route de Jack Kerouac
  • True Grit de Charles Portis

Je vous épargne mon bilan challenges, puisque je n’ai pas avancé beaucoup de ce côté-là (mis à part « La voleuse de livres » qui rentre dans le Big Challenge 2011 et « Le joueur d’échecs » pour le Baby Challenge Classique)…