Top Ten Tuesday n°2 – Les 10 livres qui m’ont fait pleurer

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français sur le blog d’Iani.

Voici donc pour ma seconde participation :

Les 10 livres qui m’ont fait pleurer

1°) Harry Potter et l’ordre du phénix et Harry Potter et le prince de sang-mêlé – J.K. Rowling :

Parce que les fins respectives de ces deux tomes m’ont beaucoup surprise à ma 1ère lecture et émue. D’autant plus que dans ces deux tomes, il y a je trouve une sorte de tension permanente tout au long du récit. Même maintenant lorsque je relis ces livres, j’ai du mal à me retenir de verser quelques larmes à la fin… Et bizarrement, le dernier tome de la série m’a de son côté moins émue, même si je l’étais quand même un peu parce que je savais qu’un pan de mon enfance/adolescence se refermait avec ce tome.

2°) La voleuse de livres – Markus Zusak :

Un livre qui m’a profondément touchée et que j’ai littéralement terminé en pleurs. Et pourtant dès le début, la Mort nous prévient d’une partie des évènements dès le début.. Mais ce qui est justement magnifique dans ce livre, c’est qu’on a beau connaître une partie du dénouement, l’auteur parvient tout de même à nous le faire oublier, et à nous emporter dans son récit pour finalement nous surprendre totalement.

3°) Hunger Games, tome 3 : La Révolte – Suzanne Collins :

J’ai lu les 50 dernières pages de ce roman dans un état à la fois de fébrilité et d’émotion intense. J’ai même dû les relire une deuxième fois pour être sûre d’avoir bien tout compris. Je ne m’attendais pas vraiment à tous les évènements qui se déroulent dans ces derniers chapitres, et je trouve que l’auteur y conclut magistralement sa série.

4°) La solitude des nombres premiers – Paolo Giordano :

Je me suis beaucoup attachée aux personnages d’Alice et de Mattia, et j’ai suivi leurs parcours chaotiques la boule au ventre. Certains dialogues ou situations en particulier m’ont profondément touchée. J’en profite pour vous conseiller une nouvelle fois la lecture de roman..

5°) Si je reste – Gayle Forman :

Comme je l’ai dit dans mon article, ce roman m’a tellement émue qu’il m’a été impossible de le reposer avant la fin. Je suis donc restée des heures assise sur ma chaise à dévorer ces pages, particulièrement émue par certaines scènes, notamment lorsque le grand-père de Mia ou Adam lui parle dans sa chambre d’hôpital. De même, les scènes dans lesquelles Mia mentionne son petit frère Teddy sont très touchantes.

6°) Speak – Laurie Halse Anderson :

Un roman que j’avais découvert un peu au hasard, grâce à l’adaptation qui en a été faite pour la télévision américaine, et qui n’est pas encore traduit en français. Je ne vous en ai pas encore parlé bien que ce soit un roman qui m’ait beaucoup touchée (l’adaptation également, Kristen Stewart y est d’ailleurs impressionnante..). On y suit donc Melinda Sordino, une jeune adolescente cachant un lourd secret. Elle décide de ne plus parler, en se demandant si quelqu’un s’en rendra compte. Renfermée sur elle-même, elle a perdu ses anciennes amies et ne parvient pas à communiquer avec sa mère. « Speak » est vraiment un beau roman sur l’adolescence et le mutisme qui peut survenir suite à un traumatisme. C’est d’ailleurs dommage qu’il ne soit pas traduit en français.

7°) L’élégance du hérisson – Muriel Barbery :

https://laissezparlerlesptitspapiers.files.wordpress.com/2011/03/muriel_barbery_elegance_herisson.jpg

Dans ce roman, ce sont les personnages de Paloma et de Renée qui m’ont vraiment touchée, et en particulier la relation de cette dernière avec son voisin japonais. Un point en particulier m’a bien évidemment touchée encore plus touchée, d’autant plus qu’il est relativement surprenant.

8°) La nostalgie de l’ange – Alice Sebold :

L’émotion que j’ai ressentie en lisant ce roman est en grande partie due au récit que Susie nous fait de sa vie, du haut de son Ciel. Elle observe ses proches qui continuent à vivre malgré sa mort, et ça m’a souvent fait monter les larmes aux yeux…

9°) La petite fille de Monsieur Linh – Philippe Claudel :


Ce roman lu il y a quelques années m’avait lui aussi beaucoup touchée, même si ce sentiment s’est surtout manifesté dans les dernières pages. Quand j’ai compris ce qu’il en était réellement de Monsieur Linh, je me souviens avoir bien une grande claque, qui nous fait regarder le roman avec un œil neuf.

10°) Sur la route de Madison – Robert James Waller :

Ce roman, que j’avais découvert dans un premier temps à travers son adaptation (avec Clint Eastwood et Meryl Streep), m’a vraiment émue durant ma lecture. C’est surtout le personnage de Francesca qui est sublime dans ce récit, elle qui a sacrifié son amour pour le bien de sa famille et assumé son choix toute sa vie. La nostalgie qui émane de ce roman est puissante, et j’en garde encore aujourd’hui un souvenir très fort.

Publicités

16 réflexions sur “Top Ten Tuesday n°2 – Les 10 livres qui m’ont fait pleurer

    • Le roman de Philippe Claudel est vraiment surprenant, je vois qu’il a d’ailleurs été cité dans pas mal de Top Ten..

    • Oui, « La nostalgie de l’ange » est super. N’hésite pas non plus à lire « La voleuse de livres », un vrai coup de coeur pour moi en 2011, et puis « Hunger Games » aussi, et puis tous les autres ! 😉

  1. J’aime beaucoup tes choix sauf un L’élégance du hérisson : mon roman vomi lol Le pire livre que j’ai lu (à mes souvenirs ^^) – je lui donnerais peut être une seconde chance ! Lovely Bones est très émouvant, la fin d’Hunger Games : j’en reviens pas il y a en un que j’aurai pu sacrifier sans problème son prénom fait quatre lettres lol
    Le HP qui m’a le plus ému est le 7 malgré que le 6 soit mon préféré

    • Oui, je sais qu’il y a beaucoup de personnes qui n’ont pas trop apprécié « L’élégance du hérisson », moi j’ai beaucoup beaucoup aimé ! « Lovely bones », il faudrait que je le relise, j’en garde de très vagues souvenirs, d’autant plus que j’avais directement enchaîné sur le film à la fin de ma lecture.. La personne en 4 lettres de « Hunger Games » m’a moins dérangée que toi visiblement, même si dans le 3ème tome j’ai totalement changé d’avis sur lui ! Et enfin pour HP, j’ai l’impression que lorsque je lisais le 7, j’étais plutôt émue par le fait que c’était le dernier tome ! Même si en y repensant, il y a quand même dû y avoir plusieurs passages où j’ai pleuré.. En fait, c’est même sûr, il va falloir que je le rajoute dans le Top !

  2. J’avais adoré le film Lovely Bones mais pas la fin, pas du tout même. Je ne sais pas pourquoi mais ça me semblait injuste… Mais très beau film donc je suppose que le livre est encore meilleur ^^
    Joli top 🙂

    • Merci ! Moi j’avais bien aimé le film, mais j’avais trouvé qu’il prenait quelques libertés par rapport au livre que j’avais adoré. Mais le point qui m’avait surtout dérangée, c’est le côté kitsch du paradis imaginée par Susie. Dans le livre, on s’imagine nos propres images, et du coup je trouve que ça passait mieux.. Là c’était trop coloré, trop bizarre, trop tout..

  3. Tu me donnes envie de lire « La petite fille de Monsieur Linh » et « Speak ». Est-ce que ce dernier était accessible en anglais ? (je veux dire par là, pas de termes ou de phrases trop compliquée à comprendre ?) Peut être sera t’il ma première lecture en anglais, qui sait ? Depuis le temps que j’en parle 😉 Mais je garde toutes les suggestions que tu m’as donnée pas loin 🙂

    • Deux très bons choix de lecture !!
      Pour la facilité de lecture de « Speak », je ne sais pas trop.. D’un côté, c’est un livre à la base destiné aux adolescents, donc on pourrait penser que c’est plutôt accessible.. D’un autre côté, je me souviens avoir buté dès la première page sur une métaphore et/ou référence typiquement américaine (je ne sais plus trop bien, c’était un truc que seul un américain pouvait comprendre, un jeu de mot peut-être..), ce qui m’avait un peu refroidie sur ma capacité à comprendre le reste du livre.. Mais finalement, le reste du livre s’était bien passé.. Mais il faut dire aussi que j’avais vu le film avant, donc je me basais aussi beaucoup là-dessus pour la compréhension !
      Bref, j’imagine qu’une réponse comme celle-ci aussi peu constructive ne va pas beaucoup t’aider.. Désolée..

  4. Pour ma part j’ai pleuré avec D’autres vies que la mienne. J’ai beaucoup apprécié L’élégance du Hérisson et c’est une lecture qui m’a émue. Sur la route de Madison, le film me tire toujours quelques larmes.

    • « D’autres vies que la mienne » sera l’une de mes prochaines lectures, j’ai hâte de le commencer ! Moi aussi j’aime beaucoup le film « Sur la route de Madison », je le préfère même peut-être au livre..

  5. Aucun en commun, mais j’ai si je reste en PAL et pour la nostalgie de l’Ange, j’ai vu des extraits du film et je me suis refusée à pleurer (à l’écouter!) tant que je n’aurais pas pleuré sur la lecture!

    • N’hésite pas avec ces deux livres, je les ai vraiment appréciés ! Et en effet pour « La nostalgie de l’ange », le livre est mieux que le film , mieux vaut le voir d’abord..

  6. J’ai oublié l’élégance du hérisson dans ma liste.J’ai le même ressenti émotionnel pour HP, le 5 m’a bien plus touché que le 7…
    Je rajoute le livre de Philippe Claudel à ma Wish list par contre.

    • Oui, le livre de Claudel vaut le coup et est rapide à lire. Pour HP, je pense que le 5 et le 6 ont des fins beaucoup plus surprenantes que celle du 7 au final.. Ce qui peut expliquer le fait que j’étais en larmes en les finissant, mais pas à la fin du 7 !

Laissez un petit papier...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s