Hier tu comprendras – Rebecca Stead

When you reach me

Éditeur : Nathan

Collection : Grand Format

Date de parution originale : 2009

Date de parution française : 2011

246 pages

Fiche Dialogues

Fiche Livraddict

Résumé (Source : Editions Nathan) :

1979. Miranda vit avec sa mère et son beau-père dans un quartier populaire de New York, partageant son quotidien de jeune adolescente avec son meilleur ami Sal. Mais, un jour, de curieux événements surviennent : sans raison apparente, Sal se fait frapper par un garçon et il cesse soudain d’adresser la parole à Miranda ; la clé de secours de l’appartement de Miranda disparaît, et celle-ci trouve une lettre énigmatique qui lui est adressée. Cette lettre déclare : « Je viens pour sauver la vie de ton ami, et aussi la mienne. J’ai deux services à te demander. ». De jour en jour, Miranda reçoit d’autres lettres de ce mystérieux expéditeur, qui semble connaître son avenir. Petit à petit, la jeune fille reconstitue le puzzle composé par son correspondant, pour découvrir les raisons de son appel à l’aide, empêcher une mort annoncée et retrouver son amitié perdue…

Mon avis :

J’ai découvert ce roman jeunesse un peu par hasard, au détour de ma bibliothèque (la couverture m’attirait particulièrement). Je dois dire que les premières pages m’ont d’abord semblé fastidieuses, et j’ai d’abord eu du mal à me laisser emporter par cette histoire, racontée par une petite fille à qui il arrive des évènements pour le moins étranges (évènements qui justement mettent un peu de temps à se mettre en place…). Finalement, quelques chapitres plus loin, j’ai très bien accroché à la suite de ce roman et je ne regrette pas d’avoir persévéré !

Il est difficile de parler de ce livre sans révéler les clés de son intrigue, ce qui ne m’aide pas à écrire cet avis.. Disons que nous suivons Miranda, jeune adolescente d’une dizaine d’années vivant dans un quartier populaire de New-York, avec sa mère, attachante et originale, et son beau-père, surprenant et touchant (j’ai particulièrement aimé ce personnage durant ma lecture). Du jour au lendemain, des évènements « étranges » surviennent dans la vie de Miranda (une clé perdue, des lettres qu’elle reçoit d’un inconnu..), ses relations avec ses amis évoluent et plus particulièrement son amitié avec Sal, qui s’éloigne petit à petit d’elle.

Jusque là, l’intrigue ne doit pas vous sembler réellement trépidante, mais disons que dès que les divers éléments de l’intrigue se mettent en place, le roman gagne en épaisseur et en intérêt. C’est donc avec beaucoup de plaisir que j’ai finalement continué et terminé ce roman, qui se lit rapidement et même parfois avec empressement. Je me suis laissée emporter par cette intrigue, cherchant à savoir qui pouvait bien chercher à communiquer avec Miranda de cette manière et où ces évènements allaient pouvoir nous mener.

Alors c’est vrai, ce livre reste malgré tout assez classique dans sa structure, et est plutôt destiné aux jeunes lecteurs qu’aux adolescents ou jeunes adultes. On a parfois l’impression de voir apparaître quelques incohérences (d’autant plus que le sujet précisément traité dans ce roman est parfois un peu casse-gueule, je ne préfère pas en dire plus pour vous laisser le découvrir…) et le comportement de certains personnages semble de temps en temps tiré par les cheveux. Mais cela dit, ce roman a été pour moi une lecture très agréable.

Au final, un roman sympa pour les plus jeunes, moins abouti dans le cas de lecteurs plus âgés je pense, qui n’y trouveront pas forcément leur compte… Je note tout de même le nom de cet auteur jeunesse dont je lirai bien un autre roman prochainement !

Autour du livre :

  • Rebecca Stead est une écrivaine américaine de romans pour les enfants et les jeunes adultes. Elle est née en 1968 à New-York.
  • « Hier tu comprendras » a gagné en 2010 la Médaille Newbery qui récompense chaque année un livre jeunesse américain. Cette distinction a déjà été décernée à Lois Lowry pour « Le Passeur » (un de mes livres préférés) en 1994, et à Neil Gaiman en 2009 pour « L’étrange vie de Nobody Owens« .
  • Dans ce roman, l’héroïne fait régulièrement référence à son livre préféré, « A wrinkle in time » de Madeleine L’Engle, livre jeunesse publié en 1962 qui a lui aussi gagné la Médaille Newbery en 1963. Ce livre a été traduit en français sous le titre « Un raccourci dans le temps« .
  • Rebecca Stead a également écrit un autre roman, « First Light« , sorti en 2007 et plutôt destiné aux jeunes adultes.

Source

Publicités

2 réflexions sur “Hier tu comprendras – Rebecca Stead

Laissez un petit papier...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s