Quand souffle le vent du nord – Daniel Glattauer

Gut gegen Nordwind

Éditeur : Le Livre de Poche

Collection : Littérature & Documents

Date de parution originale : 2006

Date de parution française : 2010

348 pages

Fiche Dialogues

Fiche Livraddict

4ème de couverture :

En voulant résilier un abonnement, Emmi Rothner se trompe d’adresse et envoie un mail à un inconnu, un certain Leo Leike. Ce dernier, poliment, lui signale son erreur ; Emmi s’excuse, et, peu à peu, un dialogue s’engage entre eux, par mail uniquement. Au fil du temps, leur relation se tisse, s’étoffe, et ces deux inconnus vont se mettre à éprouver l’un pour l’autre une certaine fascination. Alors même qu’ils décident de ne rien révéler de leurs vies respectives, ils cherchent à deviner les secrets de l’autre… De plus en plus attirés et dépendants, Emmi et Leo repoussent néanmoins le moment fatidique de la rencontre. Emmi est mariée, et Leo se remet à grand peine d’un chagrin d’amour. Un jour, pourtant – enfin ! –, ils décident de se donner rendez-vous dans un café bondé de la ville. Mais ils s’imposent une règle : reconnaître l’autre qu’ils n’ont pourtant jamais vu, avec interdiction formelle de lui parler…

Mon avis :

Ah, ces chers Emmi et Leo… On peut dire que ces deux personnages ont fait des émules sur la toile ces derniers temps. Malheureusement, de mon côté, j’ai eu beau avoir été rapidement happée par leurs échanges lors de ma lecture, j’avoue ne pas être parvenue à apprécier ces personnages.

Tout au long de ma lecture, j’ai petit à petit trouvé Emmi égoïste et incapable de se rendre compte du mal qu’elle pouvait faire autour d’elle, que ce soit envers son mari ou envers Leo. Face à elle, Leo m’a semblé lui incapable de prendre une décision, même s’il a à sa décharge l’excuse d’être aveuglément amoureux… Leurs échanges sans fin m’ont parfois épuisée, me poussant à finir ce livre rapidement afin de savoir enfin ce qu’ils allaient décider.

Je vais peut-être passer pour quelqu’un d’insensible, tant je n’ai pas accroché à leur histoire d’amour, mais de mon côté je ne considère pas du tout ces personnages comme romantiques. Perdre des mois voire des années de sa vie à travers une relation virtuelle est une idée qui me gêne beaucoup, me choque même. Pour être plus précise, si les deux personnages avaient été d’accord sur le sens qu’ils voulaient donner à leur relation, cet aspect virtuel ne m’aurait pas dérangée. Ce qui me gêne est surtout le moment à partir duquel l’un des deux n’est plus satisfait d’une telle relation et se retrouve même incapable d’avancer dans la vie réelle.

Malgré cela, j’avoue quand même avoir en partie pris plaisir à lire ce roman (si si c’est possible…), que j’ai lu d’une traite en quelques heures. J’ai notamment apprécié les passages traitant de leur rendez-vous anonyme dans un café, lorsqu’ils essaient par la suite de deviner qui ils étaient. J’ai trouvé ces passages particulièrement justes et bien écrits.

Comme d’habitude, je pense au final avoir été contre-influencée par les avis fleurissant sur internet quand je le lisais. Un très grand nombre de personnes ayant apprécié ce roman (voire vénéré), je m’attendais vraiment à quelque chose de génial, comme lorsque j’avais découvert (là encore grâce à internet) et adoré La voleuse de livres il y a quelques mois. Malheureusement ce livre n’a pas trop marché sur moi.

Si vous souhaitez lire d’autres avis sur ce livre (et éventuellement des avis plus enthousiastes), vous pouvez aller lire ceux de Soundandfury, Mrs Pepys (particulièrement bien écrit, même si ça ne se voit pas dans mon article, je crois être d’accord avec tout ce qui y est dit…), Radicale, Sita, Fée Bourbonnaise, Touloulou, Shanaa, Mam’zelle Bulle, Frankie, Nodrey, Lady K, Zatoun, Morgouille et bien d’autres encore ici.

Autour du livre :

  • Daniel Glattauer est né en 1960 à Vienne en Autriche. Après des études en pédagogie et en histoire de l’art, il est devenu journaliste.

Illustration de la couverture :

  • La couverture de mon édition est illustrée du travail de Barnaby Hall, photographe dont on peut voir le site ici.
Publicités

25 réflexions sur “Quand souffle le vent du nord – Daniel Glattauer

  1. J’avais été très enthousiaste par rapport à ce livre! Le fait que le personnage soit bloqué dans sa vie réelle à cause d’une relation virtuelle ne m’a pas particulièrement choquée… Au contraire, vu la force des sentiments de l’un pour l’autre, ça m’a paru logique.

    • Oui ça paraît logique en effet, ce qui me choque surtout, c’est que j’ai surtout l’impression que l’un (ou plutôt l’une!) profitait de l’autre.. Et c’est un truc qui me déplaît.. A partir du moment où elle sait que leur relation ne peut pas aller plus loin, pourquoi n’arrête-t-elle pas tout de suite les frais ? Ou s’il elle se rend compte qu’elle préfère Léo, pourquoi ne quitte-t-elle pas son mari ? (Mais là c’est vraiment un avis personnel, je comprends tout à fait qu’il n’y ait que chez moi que ça ne passe pas!)
      Bref, sur ces hautes considérations philosophiques concernant l’adultère, je m’arrête 😉

  2. Ah tu me rassures ! J’avais emprunté le tome deux sans savoir qu’il s’agissait d’un tome deux et encore moins de la suite de ce livre là que je n’ai pas lu… Quand j’avais annoncé sur mon blog que l’histoire était pas mal mais que j’avais détesté Emmi je me suis faite grondée car soi-disant vu que je n’avais pas lu le premier tome, je ne peux pas donner mon avis sur ce livre… Et que si j’avais lu le premier où Emmi est, il parait, moins agaçante mon jugement serait différent. cela dit dans ces cas là, je ne suis pas à court d’arguments pour défendre mes positions 😉
    Bref, grâce à toi, je peux dire « Si Emmi est c***te ! ». Merci 😉

    • Hey j’étais passée à côté de cette critique sur ton blog ! Je viens de la lire, mais ça va les gens ont été gentils, ils ne t’ont pas trop trop engueulée je trouve..
      En tout cas, même si nous sommes d’accord sur le personnages d’Emmi, je n’associerais pas du tout ceux qui ont apprécié ce livre avec les lecteurs de Twilight et/ou Jane Austen. Pour moi, ce livre n’est pas du tout romantique au sens où peuvent l’être Twilight et Jane Austen. J’ai aimé la série des Twilight quand je l’ai lue (je ne sais pas si maintenant je l’apprécierais autant cela dit…) et je suis une grande fan de Jane Austen, j’aime les livres romantiques, j’aime les histoires d’amour à l’eau de rose (enfin faut pas pousser quand même, peut-être pas les Harlequin..), mais pourtant je n’ai pas aimé ce livre.. Donc pas de raccourci extrême s’il te plaît ! 😉
      Mais merci de me soutenir, je suis contente de ne pas être la seule à ne pas avoir apprécié ce personnage…

  3. Merci d’avoir cité mon nom, c’est très gentil, mais je ne fais pas partie de celles qui ont été enthousiastes du tout ! J’ai trouvé ce livre ennuyeux, ses personnages tête à claques, je n’ai pas aimé du tout ! C’est mon bide 2011 avec L’échappée belle, pour le moment. Il n’y a que le mari que j’ai trouvé touchant.

    • Désolée Frankie, en plus je me souviens d’avoir lu ton avis et d’avoir été d’accord avec toi !
      En fait, je t’explique mon fonctionnement, quand j’ai fini d’écrire mon article, je voulais montrer des avis pus enthousiastes, du coup j’ai pris sur la fiche du livre sur LA les noms des gens dont je lis le blog régulièrement, dont toi. Mais au final, je me suis rendue compte que ces avis ne sont pas si enthousiastes que ça… (je dois lire les blogs de gens qui ont des goûts similaires) et du coup ça ne correspond pas vraiment au but recherché à l’origine. Je vais aller changer ma phrase je crois, elle n’est plus trop adaptée en effet ! 😉

      Pour revenir au livre, j’avais oublié le message que le mari écrit à Léo, c’est vrai que je l’avais trouvé touchant. « L’échappée belle » c’est d’Anna Gavalda ? J’ai entendu dire en effet qu’il n’était pas top top… Concernant « Quand souffle le vent du nord », je crois que c’est surtout l’effet masse qui m’a énervée, je ne comprends comment on peut lui faire autant d’éloges pour ça.. Après je sais bien que c’est qu’une question de point de vue mais quand même..

  4. Merci ! 🙂
    Quand j’ai lu ce livre c’est vrai que je me suis demandé aussi comment il pouvait plaire autant aussi. C’est comme quand j’ai lu Le chuchoteur ou De l’eau pour les éléphants.

    • Oui, ça m’a fait pareil pour « De l’eau pour les éléphants », même si je l’ai largement plus apprécié que « Quand souffle le vent du nord » car, au moins, j’ai pu m’attacher aux personnages et me faire prendre par l’histoire… Mais ce n’est pas pour ça que je ne me fierai plus aux coups de cœur d’internet, car c’est comme ça que j’ai découvert « La voleuse de livres » par exemple, un de mes coups de cœur de l’année !

  5. Un livre ne peut pas plaire à tout le monde et heureusement.
    Mais je comprends ce que tu ressens, j’ai souvent été déçue par des livres que tout le monde a aimé, parce qu’avec tous les avis enthousiaste, on en attend beaucoup.

    • Oui tu as raison. Le truc c’est qu’à force de voir partout certains livres, soit tu n’en peux plus et tu ne les lis pas alors qu’en fait ils étaient bien, soit tu les lis et ils te déçoivent… C’est un peu dommage.

  6. En effet, le buzz autour d’un livre est le pire ennemi de la lectrice !
    Je suis d’accord avec ce que tu dis dans ta chronique à propos des personnages, à ceci près que ça n’a pas gâché ma lecture, et les a rendus intéressants à mes yeux 🙂
    Tu comptes lire la suite, du coup ?

    • Je ne sais pas trop, si l’occasion se présente pourquoi pas, mais je ne pense pas que je l’achèterai !
      Concernant les buzz, c’est à nous ensuite de faire la part des choses entre les effets de mode et les livres qui méritent ce bruit..

    • Oui, je te conseille quand même de le lire si tu en as l’occasion. Tu aimeras peut-être. Et en plus, il se lit ultra vite, donc même si ru ne l’aimes pas, tu n’auras pas perdu trop de temps !

      • Maintenant que j’ai lu les deux livres et écrire mon avis, je peux relire le tien. Je rejoins ton avis, moi aussi j’ai été déçue, il me semble encore plus que toi, car je n’ai pas spécialement passé un bon moment en les lisant. Emmi m’a franchement agacée et je suis d’accord avec toi, elle ne se rend pas compte du mal qu’elle fait autour d’elle.
        Tout comme toi (mais pour moi c’est le seul), le moment que j’ai le plus apprécié fut leur rencontre anonyme dans le café. J’ai trouvé cela intéressant et plutôt mignon ^^ Pour le reste, je ne suis pas convaincue, et ce n’est pas « La 7ème vague » qui m’a fait changé d’avis 🙂

        • C’est gentil d’être repassée après ta lecture ! Bon, je ne dirais pas que je suis contente que tu ne l’aies pas trop apprécié, mais presque !! Non, c’est vrai que visiblement, nous n’avons pas apprécié le personnage d’Emmi et ça nous a empêché d’apprécier ce livre. C’est sûr que dans un livre comme celui-ci, où on ne voit rien d’autre mis à part les deux personnages principaux, il est assez difficile d’apprécier sa lecture si on n’accroche pas du tout aux personnages.. Ce qui m’a surpris, c’est surtout qu’il soit vu par beaucoup comme un livre sur l’amour ! Alors là, je ne suis pas vraiment d’accord.. Sur la pulsion ou passion amoureuse peut-être, mais pas sur l’amour !

  7. Je ne suis pas autant mitigée que toi, mais je reste en partie d’accord avec ton avis.
    Emma m’a rapidement tapé sur le système avec ses petits airs d’égoïste. Et j’ai apprécié ma lecture, c’est surtout le style épistolaire qui m’a plu ici. Ce que j’ai adoré c’est la fin, une très bonne fin pour cette histoire, bien vu Léo ! Je suis pas sûre de lire la suite, j’aime comme ça se finit.
    Mais au final, je reste avec un très bon ressenti, donc pourquoi pas…

    PS : un petit mot pour ton blog, que je trouve très bien fait 🙂 Et j’ai été ravie de voir que je faisais partie des « Blogs à lire » 😀 Merci et bisous

    • Emmi est épuisante c’est vrai, rien que le fait de savoir que je devrais encore la supporter pendant quelques centaines de pages m’empêche de vouloir lire la suite pour l’instant.. Mais bon on verra bien, je suis faible en ce qui concerne les livres après tout ! Je suis d’accord avec toi pour la fin. Je l’ai préférée au reste, Leo prend enfin des décisions !! 😉
      Sinon, merci beaucoup pour mon blog, et de rien pour le lien vers le tien, je le lis donc je l’ai mis, tout simplement !

Laissez un petit papier...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s